Une réforme du congé paternité pour limiter les inégalités salariales ?

Par , publié le
Société
Un père et son fils jouent ensemble. Photo d'illustration.

L’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) préconise une réforme du congé paternité. Une proposition qui permettrait de réduire les inégalités professionnelles entre femmes et hommes.

Voici un débat qui devrait certainement ressurgir lors de la campagne pour la présidentielle de 2017. L’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) vient de dévoiler ses pistes pour la réduction des inégalités entre hommes et femmes en milieu professionnel.

L’une des idées évoquées par l’Observatoire consiste en une réforme du congé paternité qui pourrait être rallongé et devenir obligatoire.

Un congé obligatoire ?

C’est sur son site internet officiel que l’OFCE a dévoilé son rapport sur une éventuelle réforme du congé paternité. Alors qu’il est actuellement facultatif et de 11 jours calendaires, l’observatoire avance plusieurs idées de réforme.

La première consiste à conserver la durée actuelle de 11 jours, mais de rendre le congé paternité obligatoire, ce qui entraînerait un coût supplémentaire pour les finances publiques de 129 millions d’euros (ce qui porterait le coût du congé paternité à 403 millions d’euros au total).

Jusqu’à 42 jours calendaires

L’autre idée est de conserver le caractère facultatif du congé paternité, mais de le porter à 22 jours calendaires (pour un surcoût de 532 millions d’euros). Dernier scénario envisagé, aligner la durée du congé paternité sur celle du congé maternité, soit 42 jours calendaires, ce qui entraînerait un surcoût de 1,26 milliard d’euros. L’OFCE évoque également la possibilité pour la mère de transférer une partie de son congé post-natal au père de l’enfant.

Pour l’observatoire, ce type de réforme permettrait de rééquilibrer l’impact d’une naissance sur les carrières des deux parents. Actuellement, les femmes réalisent 71 % du travail domestique et 65 % du travail familial.

Crédits photos : Goodluz/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus