Réchauffement climatique : le café en voie de disparition ?

Par , publié le
Environnement Illustration. Une machine à café.
Illustration. Une machine à café.

Le réchauffement climatique menace-t-il la fève de café ? C'est ce que croient des chercheurs australiens du Climate Institute dans une récente étude.

Si vous aimez être réveillés par l'odeur du café, que vous êtes accros au point de ne pas pouvoir envisager de vous en passer ne serait-ce qu'un jour, ne lisez pas ceci ! Ou plutôt si, lisez-le.

Dans un rapport, ils n'hésitent pas à mettre en relation l'accélération du réchauffement climatique et une probable disparition de la fève de café. OU du moins, une raréfaction de celle-ci, et à moyen terme.

Moitié moins de café en 2050 ?

"Sans action forte pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, le changement climatique devrait réduire les lieux qui peuvent accueillir des plantations de café de 50% d’ici 2050". Les raisons d'un tel bouleversement sont simples, elles sont à chercher d'une hausse globale des températures, occasionnant trop de pluie ou trop d'états de sécheresse.

Si vous avez déjà des sueurs froides à cette idée, sachez que la disparition totale du précieux café pourrait intervenir, à ce rythme, en 2080.

Un impact économique indéniable

Au-delà de notre simple plaisir parfois égoïste qui consiste à profiter d'un café après un repas, il faut aussi avoir en tête que de nombreux pays vivent de la transformation de la fève de café. SciencePost relève que dans le monde, 120 millions de personnes sont dépendants de la récolte. "Par exemple, l’exportation de café représente 59% des recettes d’un pays comme le Burundi. En Éthiopie, ce sont 33% des exportations qui concernent les fèves de café, 17% au Nicaragua", observe le site.

Mais revenons au rapport australien, qui insiste : "À l’ avenir, il est difficile d’imaginer les prix à la consommation être autre chose que durement touchés par le déclin à long terme prévu dans les zones de culture, et d’autres impacts d’un climat de plus en plus hostile (...) De plus en plus de phénomènes météorologiques extrêmes dans les principales régions productrices de café semblent sur le point de créer des pénuries d’approvisionnement, et des conditions plus chaudes vont altérer la saveur et de l’arôme. Même le café instantané est susceptible d’être durement touché dans un monde où la température globale a augmenté de 3°C ou plus". Nous voilà prévenus.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus