Fabrice Lhomme et Gérard Davet : "Quoi que fasse François Hollande ça se transforme en emmerde"

Par , publié le
Politique
Fabrice Lhomme et Gérard Davet

Samedi soir Laurent Ruquier recevait dans "On n'est pas couché" sur France 2 les deux journalistes d'investigation et auteurs du livre "Un président ne devrait jamais dire ça..." (Stock) Fabrice Lhomme et Gérard Davet. Extraits.

Le livre de confidences des journalistes du journal Le Monde Fabrice Lhomme et Gérard Davet a fait en seulement quelques jours couler beaucoup d'encre eu égard aux petites phrases cinglantes et aux sorties de François Hollande sur l'islam tout d'abord : "Qu'il y ait un problème avec l'islam, c'est vrai. Nul n'en doute. Je pense qu'il y a trop d'arrivées, d'immigration qui ne devrait pas être là" ; ou encore sur son ex-compagne Valérie Trierweiler "maladivement jalouse" et qui "n'était jamais rassurée, parce qu'elle pensait toujours que Ségolène allait revenir" ; tout comme sa phrase sur son mandat qui aura été un "calvaire : "une malédiction" ? "Oui, c'est vrai", lâchera-t-il à Fabrice Lhomme et Gérard Davet.

"Honnêtement, dès qu'il touche un truc, ça se transforme en emmerde" : Fabrice Lhomme et Gérard Davet

Dans "On n'est pas couché" les 2 journalistes sont revenus sur l'image de François Hollande lorsque la chroniqueuse Vanessa Burggraf leur a demandé "Comment se fait-il qu'Hollande même dans les bons moments de son mandat n'arrive pas à imprimer sa marque ?" :
"C'est un mystère absolu que nous n'avons pas résolu ! Honnêtement, dès qu'il touche un truc, ça se transforme en emmerde. C'est assez surprenant. Sur le chômage, la courbe s'est inversée, l'emploi ça va mieux, on a vraiment enquêté. Il a fait plein de mesures sociales comme le compte pénibilité, le non cumul des mandats mais les gens s'en foutent !", argumente Fabrice Lhomme.

"François Hollande va se présenter à la prochaine Présidentielle"

A la question : "Nous sommes à un mois de sa décision de se représenter ou non. Pensez-vous qu'il va le faire ?".
"François Hollande est un pur pragmatique, il est obsédé comme tous les Présidents à l'idée de se représenter et il se représentera s'il a seulement 1 chance sur 100. S'il pense que c'est mort, qu'il n'a aucune chance il peut ne pas y aller"…

Crédits photos : capture vidéo émission On n'est pas couché F2

Partager cet article

Pour en savoir plus