Auvergne : mise en examen pour des éclairs aux médicaments

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Éclairs au chocolat
Éclairs au chocolat

En Auvergne, une femme de 52 ans a été mise en examen pour avoir supposément tenté d'intoxiquer son oncle hospitalisé avec des éclairs fourrés aux anxiolytiques.

Les faits remontent à samedi dernier. En ce jour, une femme de 52 ans vient rendre visite à son oncle de 92 ans hospitalisé au CHU Hôpital Nord de Clermont-Ferrand, dans la commune de Cébazat (Puy-de-Dôme, en Auvergne). Elle lui avait apporté des éclairs et de petits pains au chocolat.

Sauf qu'au moment où le personnel soignant découpe les pâtisseries afin de permettre au patient de ne pas être gêné lors de sa dégustation, il fait alors une surprenante découverte. D'après Laure Lehugeur, procureur adjoint au parquet de Clermont-Ferrand dont les proposés nous sont rapportés par 20minutes.fr, les pâtisseries "avaient été grattées" et des "cachets étaient fourrés" dans la crème pâtissière des éclairs.

Des "cachets d'anxiolytique puissants"

Le quotidien régional La Montagne se veut plus précis encore en indiquant ainsi que les pains au chocolat et les éclairs renfermaient "des cachets d'anxiolytique puissants dont l'ingestion à fortes doses peut avoir des effets dévastateurs sur l'organisme". Des analyses sont actuellement effectuées pour déterminer la composition exacte et la dose précise des médicaments retrouvés dans les pâtisseries.

Pour "calmer" son oncle hospitalisé

La nièce du malade se défend d'avoir voulu "tuer son oncle", en ajoutant avoir plutôt tenté de "le calmer". Elle a été mise en examen pour tentative d'empoisonnement et placée sous contrôle judiciaire.

Crédits photos : Ana Photo / Shutterstock

Partager cet article