"Put... d'époque" : le clip de Dosseh et Netkfeu retiré de YouTube pour plagiat

Par , publié le
Musique
Le clip "Put... d'époque" de Dosseh et Nekfeu

Après avoir enregistré un nombre record de visionnages pour son artiste, le clip "Put... d'époque" de Dosseh featuring Nekfeu a été supprimé de YouTube. La raison : un artiste a déposé plainte pour plagiat.

Le 21 novembre dernier, le rappeur Dosseh met en ligne sur YouTube le videoclip de son titre Put... d'époque, sur lequel apparaît également son collègue Nekfeu. Le public est au rendez-vous et le compteur vues de la vidéo s'emballe.

Toutefois, une semaine plus tard, Dosseh, se fait l'écho sur Facebook d'une triste nouvelle pour ses fans :

"J'ai réalisé là mon meilleur démarrage sur YouTube depuis le début de l'aventure 'Yuri' [NDLR : le premier album de Dosseh]. On a comptabilisé en trente-six heures plus d'un million de vues sur la vidéo, et au bout de quatre jours avions dépassé les deux millions (…) Or, vendredi 25 novembre, quatre jours donc après la mise en ligne de la vidéo, 'Put... d’époque' a été mis en demeure et retiré de YouTube suite à la plainte déposée par un artiste, concernant certaines scènes du clip, qu'il estimait être un plagiat d'une de ses œuvres."

Kader Attia estime avoir été plagié avec le clip de "Put... d'époque"

La publication du rappeur, sciemment ou non, ne cite pas nommément l'artiste. 20 Minutes et Booksa-p vont de leur côté évoquer le nom de Kader Attia, artiste contemporain et dont l'une des installations, Ghost, représente des silhouettes en rang et habillées d'aluminium. Le lien avec le clip de Dosseh se veut évident, et Kader Attia d'avoir finalement confirmé au Monde être à l'origine de la plainte.

L'affaire dans les mains des services juridiques d'Universal

"Cela ne me fait pas du tout plaisir d’avoir été contraint de demander l’arrêt de la diffusion d’un clip. Mais en tant que plasticiens, nous devons nous défendre face aux utilisations non consenties de nos œuvres. Personne ne m’a demandé d’autorisation pour réaliser ce clip. Tout le monde nous pille, que ce soit la publicité ou l’industrie culturelle. Universal est responsable, et elle sait parfaitement défendre les droits d’auteur quand elle lutte contre le téléchargement illégal. Chaque artiste, qu’il soit musicien, plasticien ou autre, doit défendre l’intégrité et le respect de son œuvre."

Dosseh précise dans son message qu'"actuellement les services juridiques d’Universal sont en train de faire le nécessaire pour trouver une issue à cette suppression".

Crédits photos : capture d'écran Dailymotion

Partager cet article

Pour en savoir plus