Les punaises de lit plus à l'aise avec certaines couleurs de literie

Par , publié le | modifié le
Santé Une punaise de lit.
Une punaise de lit.

C'est une étude aussi insolite que sérieuse : des chercheurs américains révèlent que les punaises de lit sont attirées par certaines couleurs. Une découverte qui pourrait nous aider à les éradiquer.

Les punaises de lit, cauchemar de nos literies, auraient-elle dévoilé leur point faible ? C'est en tout ce qu'affirme, certes avec prudence, une équipe de chercheurs américains qui les a observées de près.

Et leur étude, publiée dans le sérieux Journal of Medical Entomology, révèle que ces insectes qui se nourrissent de notre sang la nuit, nous laissant des petits boutons urticants, ont une inclinaison pour certaines couleurs.

Certaines couleurs préférées par les punaises de lit ?

Les scientifiques de l’University of Florida et de l’Union College ont tout d'abord fabriqué des refuges à leur attention, parés de papier cartonné de teintes différentes. Leurs déplacements et lieux de prédilection ont ensuite été observés, et avec des insectes différents : seuls, en groupes, repus, affamés, plus ou moins jeunes.

Les conclusions ? Dans un premier temps, il est bien confirmé qu'elles détestent la lumière, se précipitant toutes vers un refuge. Et ce sont ceux décorés de rouge et de noir qu'elles ont semblé le plus apprécier. Les auteurs de l'étude indiquent : "Au départ, nous pensions que les punaises préféraient le rouge parce que le sang est rouge, et qu’elles s’en nourrissent".

Le vert et le jaune, pas leur tasse de thé

Mais au final, une autre théorie est préférée, puisque le rouge est la couleur dominante d'une punaise, la poussant à se regrouper avec les autres membres de son espèce.

En revanche, les teintes jaunes et vertes, jugées "trop lumineuses", ne semblent pas avoir leurs faveurs. Pour autant, les auteurs ne poussent pas à changer de literie, ils estiment que cette découverte doit les aider à mettre au point des pièges : "Ce type de leurre pourra être associé à d’autres pièges comme le phéromone ou le dioxyde de carbone et potentiellement augmenter le nombre des punaises prises au piège".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article