Psoriasis : un nouveau traitement efface en trois mois seulement ?

Par , publié le | modifié le
Santé Psoriasis
Psoriasis

Après avoir affiché une efficacité affirmée au terme de trois mois de tests, un nouveau traitement contre le psoriasis est maintenant pressenti pour arriver sous peu sur le marché. Le traitement fonctionnerait pour la majorité des cas.

Le psoriasis est une maladie inflammatoire de la peau pour laquelle il n'existe pas un seul et unique traitement à l'efficacité assurée à 100%. Des chercheurs de l'université de Manchester viennent cependant de procéder à des tests ayant mis en lumière un traitement expérimental à l'effet garanti dans la majorité des cas.

En préambule de cette étude (pour un écart d'au moins six mois), 2 500 participants avaient été diagnostiqués comme étant atteints de psoriasis en plaques sur au moins 10% de la surface de leur corps. Nos confrères du Parisien précisent que l'intensité de la maladie chez ces patients variait de modérée à sévère.

Traitement contre le psoriasis : des plaques éliminées en 12 semaines ?

Sur ces 2 500 participants, 1 250 d'entre eux se sont vu remettre de l'ixekizumab, et ce sous-groupe s'est lui aussi vu divisé en deux : l'un recevait l'anticorps monoclonal toutes les deux semaines et l'autre, toutes les quatre semaines. Quant aux 1 250 personnes restantes, elles se sont vu administrer un placebo ou de l'étanercept (médicament souvent utilisé dans le traitement du psoriasis).

Une rapide mise sur le marché possible

Et d'après ce que rapportent les résultats de ces tests, les personnes qui avaient reçu de l'ixekizumab ont connu une rapide et notable amélioration de leur état. La moitié des participants ayant bénéficié de l'anticorps allaient ainsi mieux à partir de la quatrième semaine, et lors de l'ultime semaine d'étude, le taux de résultats significatifs était de 71%. Le docteur Chris Griffiths, professeur de dermatologie officiant à l’université de Manchester, indique avoir relevé "au cours du test [...] des améliorations tant sur le plan physique que du point de vue de la qualité de vie des personnes. Celles-ci se sentent plus en confiance et souffrent bien moins des démangeaisons que les deux autres groupes." Tim Coulom de Lilly Bio-Medicines estime pour sa part que ce traitement pourrait connaître une commercialisation sous peu : "L'entreprise a soumis l'ixekizumab à l'approbation de la FDA [ndlr : Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux] cette année et entend poursuivre ses démarches auprès d'autres organismes de régulation."

Crédits photos : Tashatuvango / Shutterstock

Partager cet article