Protection solaire : une nouvelle molécule résistante aux UVA

Par , publié le
Santé Photo d'illustration. Une plage au soleil.
Photo d'illustration. Une plage au soleil.

Des chercheurs britanniques ont développé un composé chimique offrant une très grande protection contre les rayons UVA, à l'origine de coups de soleil mais surtout de cancers de la peau.

A l'Université de Bath (Angleterre), des chercheurs affirment avoir développé une molécule très efficace pour protéger la peau des rayons UVA. Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans le Journal of Investigative Dermatology.

Si les étiquettes de crèmes solaires indiquent bien le niveau de protection aux UVB, rien n'est en revanche précisé en ce qui concerne les rayons UVA, que la couche d'ozone de ne filtre pas.

Les effets après une exposition à plus de 2 heures de soleil

Le composé chimique développé par les scientifiques, dénommé "mitoiron claw", s'est avéré d'une redoutable efficacité : après une exposition simulée à un soleil de bord de mer de 140 minutes, les cellules de la peau non traitées avec le le mitoiron sont mortes; en revanche, les autres avaient gardé leur intégrité.

Les super-pouvoirs de la molécule

Dans les faits, la nouvelle molécule est en capacité de protéger les mitochondries, qui sont les usines des cellules chargées de fer. Elles sont indispensables aux bonnes fonctions de l'organisme. Sous l'effet de l'exposition au soleil et aux rayons UVA, la quantité de fer libérée par ces mitochondries va être trop forte et causer des dommages à l'ADN, du métabolisme des graisses et des protéines, ce qui mène à des risques accrus de cancers.

Pour contrer ce processus, le nouveau composé va s'agripper aux atomes de fer en excès comme une griffe (d'où son nom, "griffe de mitoiron"), en l'empêchant de réagir aux rayons UVA.
Les scientifiques pensent que le grand public pourra profiter de leur découverte d'ici 3 ou 4 ans sous forme de crème solaire.

Crédits photos : lazyllama / Shutterstock.com

Partager cet article