Project Loon : Le Sri Lanka connecté grâce aux ballons de Google

Par , publié le
Tech Un ballon du projet Google Loon
Un ballon du projet Google Loon

Après une phase test en Nouvelle-Zélande, le projet Google Loon va être officiellement mis en application au Sri Lanka.

Des labos de Google sortent tout un panel de projets plus ou moins fous. Du plus high-tech avec les Google Glass à la médecine avec un bracelet connecté capable de détecter le cancer, la firme de Mountain View couvre de nombreux domaines.

Le Project Loon, qui fait partie des projets les plus attendus dans le monde, va connaître sa première application définitive au Sri Lanka.

Des ballons pour apporter le net partout

L’ambition de Project Loon est simple sur le papier. Grâce à des ballons dirigeables, la firme de Mountain View cherche à faciliter l’accès au réseau mobile dans les régions les plus reculées du globe et mettre fin à ce que l’on appelle les « zones blanches ».

Après une phase de test de 2 ans en Nouvelle-Zélande, le projet Loon va enfin prendre du service au Sri Lanka. La flotte de ballon au look de montgolfières va peu à peu s’étendre dans le ciel sri lankais. Peu à peu, ils vont couvrir tout le territoire du pays pour une couverture complète en mars 2016 selon l’accord signé entre la firme californienne et le gouvernement du Sri Lanka qui deviendra le premier pays au monde à bénéficier d’une couverture réseau sur l’ensemble de son territoire selon son ministre des télécommunications.

Des tarifs de communication en baisse

Le choix du Sri Lanka n’est pas anodin. Google peut tester sa technologie sur un territoire assez restreint, mais qui compte 20 millions d’habitants dont la majorité n’a pas accès à Internet. Si tout se passe bien, la technologie pourra être étendue à d’autres pays.

Grâce à la technologie du Project Loon, les opérateurs locaux vont pouvoir utiliser les réseaux mis à disposition pour limiter leurs frais d’infrastructures et donc, proposer des tarifs bien plus abordables à leurs clients. Bien entendu, la démarche de Google n’est pas totalement philanthropique, en apportant le net à des franges de la population qui en étaient privées jusque là, la firme de Mountain View gagne par la même occasion des millions d’utilisateurs potentiels pour ses services.

Crédits photos : Google Loon

Partager cet article

Pour en savoir plus