Primaire de la gauche : Bruno Le Roux espère un second tour moins interrogatif

Par , publié le
Politique
Bruno Le Roux

Mardi, le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a émis l'espoir d'un second tour de la primaire de la gauche soulevant "moins d'interrogations que le premier".

En fin de semaine, la primaire de la gauche délivrera son verdict final, et les votants à ce second tour de scrutin décideront qui, de Benoît Hamon ou de Manuel Valls, affrontera notamment François Fillon lors de la présidentielle de 2017.

Mardi, durant un point presse tenu pendant le Forum international de la cybersécurité (Fic) de Lille, le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux s'est exprimé sur le scrutin. Et d'avoir notamment appelé à un second tour plus précis que le précédent, référence ici aux chiffres délivrés à l'issue du premier tour : "Je n'ai pas eu le temps de rentrer totalement dans le débat de la primaire, j'espère simplement que le deuxième tour va permettre de susciter moins d'interrogations que le premier".

Le Roux veut d'une primaire de la gauche sincère "à l'unité près"

Dans des propos rapportés par nos confrères d'Europe 1, le ministre de l'Intérieur a pris "l'engagement [...] que le ou la candidat-e élu ne souffrira d'aucune suspicion sur la question du comptage du nombre de voix".

Et d'avoir ajouté que, "pour ce qui est du ministère de l'Intérieur, la seule chose qui importe est la sincérité d'un scrutin et elle doit être à l'unité près".

"Se protéger plus bien" qu'avant

Bruno Le Roux a enfin fait entendre sa volonté d'une récupération des données plus prudente que par le passé : "Il faut avoir dans les périodes que nous vivons une attention toute particulière à tous les process de remontée d'informations et de collectes d'informations. Et il faut se protéger bien plus que nous ne le faisions auparavant".

Un second tour de la primaire socialiste dont on vient d'apprendre qu'il ne verra pas le président de la République François Hollande se rendre aux urnes. Il n'était d'ailleurs pas allé voter au premier tour du scrutin dimanche dernier, même s'il se serait récemment entretenu au téléphone avec le candidat Manuel Valls.

Crédits photos : capture d'écran Dailymotion

Partager cet article

Pour en savoir plus