Primaire de la droite : Morano serait plus avancée que NKM

Par , publié le
Politique Nadine Morano sur RMC le 1er août 2016
Nadine Morano sur RMC le 1er août 2016

Lundi, la candidate à la primaire de la droite Nadine Morano a affirmé avoir déjà récolté plus de parrainages que Nathalie Kosciusko-Morizet, laquelle avait un peu plus tôt déclaré en avoir obtenu les "deux tiers".

Lundi, la députée européenne Les Républicains (LR) Nadine Morano a déclaré être relativement plus avancée que la député LR de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet sur la question des parrainages nécessaires à la validation d'une candidature à la primaire de la droite.

Auprès de nos confrères de RTL, Mme Morano a ainsi affirmé posséder "un peu plus" de parrainages que NKM, laquelle avait affirmé quelques jours plus tôt au JDD avoir déjà obtenu les "deux tiers" des parrainages requis. L'ex-secrétaire d'État a d'ailleurs déploré, tout comme la député parisienne, de discutables conditions d'accès à la primaire.

Morano sur la primaire de la droite : des conditions inégales

"Les conditions pour pouvoir être candidat à la primaire ne sont pas égales à l'égard de l'ensemble des candidats à la candidature, tout simplement parce que nous ne disposons pas du fichier des adhérents à jour de cotisations". Dimanche, Nathalie Kosciusko-Morizet avait quant à elle davantage ciblé ces apparentes inégalités : "Nous, nous n'avons pas les listings des adhérents mais je connais des gens qui ont adhéré au parti au mois de juin et qui, 15 jours plus tard, recevaient des mails de l'association des amis de Nicolas Sarkozy les invitant à parrainer Nicolas Sarkozy, pas encore candidat".

Des parrainages qui "rentrent bien"

Et en ce début de semaine, Nadine Morano d'avoir souligné le "paradoxe" entre une "primaire ouverte à [l']électorat de droite et du centre" et un accès à la primaire demandant "230 parrainages d'élus locaux pas spécialement encartés [...] et 2.500 adhérents à jour de cotisations".

La candidate à cette primaire de la droite a précisé que ses parrainages "rentrent bien", et ce en dépit d'"une opération difficile [mais] une première pour notre famille politique". Pour pouvoir prétendre être du double scrutin de novembre prochain, les candidats déclarés doivent avoir rassemblé, avant le 9 septembre 2016, 250 parrainages d'élus de 30 départements, incluant 20 parlementaires, ainsi que 2.500 parrainages d'adhérents du parti.

Crédits photos : capture d'écran Dailymotion

Partager cet article