Primaire de la droite et du centre : NKM dévoile son projet

Par , publié le
Politique NKM - Nathalie Kosciusko-Morizet
NKM - Nathalie Kosciusko-Morizet

La candidate à la primaire de la droite et du centre Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté en ce jeudi son projet riche de douze propositions appelant à s'adapter à la "nouvelle société qui est en train de naître".

En ce jeudi, à l'occasion d'une conférence de presse tenue au sein de son quartier général parisien, la députée Les Républicains (LR) de l'Essonne Nathalie Kosciusko-Morizet a dévoilé son projet relatif à sa candidature à la primaire de la droite et du centre.

Un projet dont nos confrères du Figaro rapportent qu'il renferme douze propositions pour "une nouvelle France", de la démocratie "enfin participative", une fiscalité plus "juste" ou encore un "islam français". Des mesures qui, nous dit-on, visent à s'adapter à la "nouvelle société qui est en train de naître".

NKM : un projet de 12 propositions pour la France "nouvelle"

Nathalie Kosciusko-Morizet a expliqué que "les Français ont compris que nous avions changé de monde. Ils ont compris que le numérique et les multiples applications qui en découlent imprimaient une transformation radicale des modes de vie et de travail".

Le premier chapitre de ce projet, sur un total de trois, concerne les "nouvelles libertés". Est ainsi mentionnée la possibilité pour "chaque Français de proposer directement une réforme" au travers d'une chambre de citoyens virtuelle. La candidat a également proposé "100 milliards d'euros de baisse d'impôts et de charges pour la compétitivité des entreprises", et ce dans le but de "créer un choc de compétitivité inédit dans notre pays". L'auto-entrepreneuriat apparaît de même comme l'une de ses préoccupations, désirant ainsi l'instauration d'"un statut plus simple" et "plus protecteur pour le travailleur indépendant".

Libertés, sécurités, rsponsabilités

Au second chapitre des "nouvelles sécurités", NKM appelle à l'établissement d'"un impôt simple et juste", soit une "flat tax" ou "impôt proportionnel individualisé". Enfin, au sujet des "nouvelles responsabilités", la candidat à la primaire demande à ce que les parents bénéficient dès leur premier enfant (et jusqu'à ses dix-huit ans) d'une allocation de ressources.

On notera aussi une proposition relative à la religion avec un appel à "interdire le salafisme en France, cette idéologie de haine devenue le terreau du terrorisme en France".

Crédits photos : CINETEVE PRODUCTION / Canal+ / Phototele.com

Partager cet article