Primaire de la droite et du centre : Morin soutient Le Maire

Par , publié le
Politique Hervé Morin
Hervé Morin

Le président de la région Normandie Hervé Morin officiellement signifié son soutien à Bruno Le Maire dans le cadre de le primaire de la droite et du centre.

Président du conseil général de Normandie et également à la tête du Nouveau Centre (NC), Hervé Morin a déjà signifié quel est le candidat de la primaire de la droite et du centre qui recevra son soutien. Il s'agit du Républicain (LR) Bruno Le Maire.

Dans des propos rapportés par nos confrères du Parisien, l'ancien député de l'Eure estime que le candidat LR "incarne le renouveau en politique". Et d'expliquer ainsi que "nous sommes les seuls en Europe à ne pas connaître un renouvellement de la classe politique tous les dix ou quinze ans. Ailleurs, lorsque l'on a exercé le pouvoir et échoué, on s'en va. Dans un contexte de profonde défiance vis-à-vis des politiques, on a plus que jamais besoin d'oxygénation."

Le Maire "incarne le renouveau en politique" selon Morin

Hervé Morin poursuit en indiquant qu'à ses yeux, Bruno Le Maire se distingue notamment par une caractéristique unique de son programme : "Bruno Le Maire est aussi le seul dans cette primaire de la droite et du centre à faire de l'éducation sa priorité absolue".

Alors qu'il a été son ministre de la Défense pendant trois ans, le président de la région Normandie se refuse donc à apporter son soutien à Nicolas Sarkozy, ancien chef de l'État et autre candidat de la primaire : "On voit bien que son sujet est de mobiliser le noyau dur électoral de droite au premier tour. Pas celui des centristes".

Sarkozy ne voudrait pas mobiliser le "noyau dur" du centre

L'ex-leader des Républicains aurait, selon Hervé Morin, "perdu les accents positifs et rassembleurs de sa campagne de 2007". Le guide du Nouveau Centre lui préfèrerait même son rival bordelais : "J'aime assez le concept d'identité heureuse développé par Alain Juppé, car l'identité n'est pas un concept rabougri ou malheureux. Il ne l'a d'ailleurs jamais été dans notre histoire."

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus