Primaire de la droite et du centre : Juppé toujours plus loin devant Sarkozy

Par , publié le | modifié le
Politique
Alain Juppé

Un nouveau sondage accentue l'avance prise par Alain Juppé sur Nicolas Sarkozy dans le cadre de la primaire de la droite et du centre. Le maire de Bordeaux gagne ainsi des points dans l'opinion quand l'ancien chef de l'État en perd pratiquement le même nombre.

Encore un sondage que l'ancien président de la République ne devrait considérer que d'un seul œil, au regard de son principal enseignement. L'enquête, conduite conjointement par l'institut Ipsos-Sopra Steria et le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), révèle ainsi une avance accentuée pour le favori à la primaire de la droite et du centre.

Dans ce sondage mené du 14 au 19 octobre 2016 auprès de 1.217 personnes en position d'aller voter et avec l'intention de se rendre aux urnes en novembre prochain, Alain Juppé apparaît en effet toujours plus comme le choix majoritaire des Français, avec 41% d'intentions de vote au compteur. Le mois dernier, ce score était de 36% pour l'actuel maire de Bordeaux.

Juppé à 11 points dans les sondages devant Sarkozy

Quant à son rival Nicolas Sarkozy, seuls 30% des sondés envisagent aujourd'hui de voter pour lui, alors qu'ils étaient 33% le mois passé. En d'autres termes, Alain Juppé est passé d'une avance de trois à onze points sur son principal concurrent à la primaire.

Et BFMTV.COM de rapporter d'autres scores en faveur de l'ancien Premier ministre. Au second tour du scrutin, ce dernier décrocherait ainsi la victoire avec 60% des voix contre 40% pour l'ex leader des Républicains. À titre de comparaison, fin septembre, l'écart n'était que de 12 points.

Un second tour aussi favorable au maire de Bordeaux

Les résultats d'opinion enregistrés pour les autres candidats à la primaire de la droite et du centre semblent attester d'une élection à deux composants majeures, citées plus haut. L'ex-ministre de l'Écologie François Fillon récolte 12% des intentions de vote, à un point devant le député de l'Eure Bruno Le Maire.

4% des personnes interrogées se sont positionnées en faveur de la député de l'Essonne Nathalie Kosciusko-Morizet, quand les députés de Seine-et-Marne et des Yvelines Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson ne peuvent, pour l'heure, compter sur le soutien que d'un pourcent des sondés chacun.

Crédits photos : capture d'écran Le Parisien

Partager cet article