Primaire à droite : le calendrier des débats annoncé

Par , publié le
France Le logo Les Républicains est présenté le 30 mai 2015 à Paris
Le logo Les Républicains est présenté le 30 mai 2015 à Paris

C'est hier que la commission nationale en charge de l'organisation des primaires de la droite a fixé et annoncé le calendrier des débats audiovisuels.

Les primaires à droite qui permettront de désigner un candidat à l'élection présidentielle de 2017 auront trois débats avant le premier tour et seront diffusées sur différents médias audiovisuels. Selon le calendrier fixé par la commission nationale d'organisation de la primaire à droite, les dates du 13 octobre, 3 novembre et 17 novembre ont été retenues.

Trois débats avant le premier tour

Trois débats sont programmés avant le premier tour pour les candidats à la primaire. Différents médias seront associés à ces débats. Le tout premier débat, prévu pour le 13 octobre 2016 sera, pour sa part, organisé par la chaîne de télévision TF1 mais aussi la radio RTL et le journal Le Figaro.

Le second débat, qui se déroulera le 3 novembre 2016, sera conjointement organisé par les chaînes de télévision BFM TV, iTele ainsi que leurs différents partenaires et les chaînes parlementaires. Enfin, le dernier débat avant le premier tour aura lieu le 17 novembre 2016 et sera organisé, pour sa part, par France Télévisions, les chaînes parlementaires ainsi que la radio Europe 1 mais aussi leurs différents partenaires de la presse quotidienne régionale. A noter aussi que le réseau social Facebook devrait collaborer lors de ces débats.

Un autre débat prévu entre les deux tours

Le communiqué de la commission nationale d'organisation des primaires de la droite précise, par ailleurs, qu'un autre débat sera aussi organisé entre les deux tours. Les votes pour la primaire à droite sont prévus le 20 novembre et le 27 novembre. Un débat sera organisé entre ces deux dates mais la date ainsi que les conditions de cet ultime débat seront fixées lors de la prochaine réunion de la commission.

Malgré l'appel de Nicolas Sarkozy à avoir le moins de débats possible, la commission a préféré en organiser quatre. Bien qu'insatisfaits de ce choix, les proches de l'ancien président n'ont pas protesté. Une douzaine de candidats se sont déjà déclarés. Une multiplication de points de vue et d'egos qui risque de brouiller quelque peu ces primaires.

Crédits photos : © AFP/Archives Stephane de Sakutin

Partager cet article

Pour en savoir plus