Un prêtre italien accusé de proxénétisme et d'orgies dans sa paroisse

Par , publié le
International
Un prêtre (photo d'illustration)

A Padoue, un prêtre est accusé de proxénétisme et d’organisation d'orgies au sein de sa paroisse. Il aurait aussi emmené certaines femmes dans la ville du Cap d'Agde.

Il faisait fi de son voeu de chasteté, ce prêtre qui officiait à Padoue, à quelques dizaines de kilomètres de Venise. Il se retrouve sous le coup d'une enquête ayant trait à l'organisation de parties fines au sein de sa paroisse, de "violence psychologique" et de proxénétisme.

Le prêtre dénoncé par trois paroisiennes

A l'origine de cette enquête, une dénonciation par une poignée de paroisiennes. L'une d'elle a évoqué sous couvert d'anonymat au quotidien local Il Mattino di Padova : "J’ai eu des relations sexuelles avec le père Andrea Contin. Des relations sexuelles de plus en plus extrêmes, faites de coups, de gifles, de crachats et de jeux érotiques. Des relations sexuelles qui se sont terminées quand, en demandant toujours plus, il m’a demandé d’en avoir avec d’autres hommes. Ce que j’ai refusé".

Et ce n'est pas tout, puisque des vidéos pornographiques tournées par l'homme de 48 ans dans son église ont été retrouvées.

Une enquête qui passe par le Cap d'Agde

Toujours concernant le volet proxénétisme de l'affaire, l'homme d'Eglise aurait également prostitué une quinzaine de ses maitresses par l'entremise de sites web. La station balnéaire du Cap d'Agde (Hérault) aurait été le théâtre de cet échangisme débridé.

Selon plusieurs médias transalpins, tous ces agissements auraient été signalés à l'évêque de Padoue il y a quelques mois, mais la hiérarchie a indiqué qu'elle était encore en cours d'investigation. A ce jour, l'ecclésiastique est en famille en Croatie, mais un juge d'instruction pourrait bientôt lui demander de s'expliquer.

Crédits photos : Gregory Dean/shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus