Présidentielle 2017 : Michel Sapin "souhaite la candidature de François Hollande"

Par , publié le
Politique
Le ministre des Finances Michel Sapin au micro de RTL mercredi 26 août 2015.

Le ministre de l'Économie et des Finances Michel Sapin maintient que François Hollande "est le meilleur candidat" pour la présidentielle de 2017, alors qu'il était quelque peu apparu favorable à ce que Manuel Valls se présente à l'élection.

L'éclaircissement était possiblement nécessaire pour dissiper tout malentendu. Le 3 novembre dernier, le ministre de l'Économie et des Finances Michel Sapin avait ainsi déclaré que Manuel Valls serait "un candidat parfaitement naturel" pour la présidentielle 2017 dans la situation où François Hollande ne se représenterait pas.

Dans un entretien accordé aux Échos, M. Sapin est revenu sur ses propos en assurant qu'ils ne traduisaient en rien le souhait d'une non candidature de l'exécutif : "Je les assume. Mes déclarations, pour ceux qui les ont écoutées, consistaient à dire que le meilleur candidat pour rassembler la gauche et les Français, c'est le président de la République actuel. Je souhaite la candidature de François Hollande. Mais une candidature, c'est un engagement et une envie personnelle. S'il devait ne pas être candidat, le mieux placé pour incarner la gauche de pouvoir, ce serait le Premier ministre. C'est une banalité institutionnelle et une réalité humaine. L'interprétation selon laquelle je ne souhaiterais pas la candidature du président est fausse. Il en va de même pour Jean-Yves Le Drian."

Sapin : Hollande, "le meilleur candidat pour rassembler la gauche"

Et quand on lui demande si une gauche "divisée et affaiblie" a encore son mot à dire et un rôle majeur à jouer dans un tel scrutin, le ministre estime que oui, en plus de considérer que le président Hollande n'a pas à rougir de l'action globale de son mandat :

"De la même manière qu'une droite divisée et affaiblie peut aussi gagner. Est-ce que le moment est difficile pour la gauche réaliste en Europe ? Oui. Est-ce que c'est impossible ? Non. Nous, nous voulons occuper le ministère du faire, pas simplement celui de la parole incendiaire, utile pour défendre des valeurs mais pas pour transformer la réalité. C'est la seule manière de conserver un certain nombre de protections nécessaires aux plus faibles, tout en étant dans le mouvement et la réforme. Tous les objectifs affichés dans les soixante propositions ne sont pas tenus à la lettre près, mais nous avons relevé tous les défis. L'objectif d'une candidature n'est pas de défendre un bilan mais il vaut mieux avoir un bon bilan, ce qui est le cas."

Pas de comparaison entre Trump et Le Pen

À l'instar de nombre de personnalités politiques (ou non) ces derniers jours, Michel Sapin a également été amené à donner son opinion sur la victoire de Donald Trump à l'investiture américaine, et plus particulièrement les enseignements qu'il en tire :

"Qu'il ne faut pas croire les sondages. Et qu'il faut éviter des assimilations et des comparaisons abusives. Je ne comparerais ni la personnalité de Donald Trump à celle de Marine Le Pen ni son programme à celui du Front national."

Crédits photos : Capture écran.

Partager cet article