Présidentielle 2017 : Jacques Cheminade sera candidat

Par , publié le | modifié le
Politique Jacques Cheminade sur la plateau des "4 Vérités" le 4 avril 2016
Jacques Cheminade sur la plateau des "4 Vérités" le 4 avril 2016

Le président de Solidarité et progrès Jacques Cheminade vient d'annoncer qu'il sera candidat à l'élection présidentielle de 2017, cinq ans après avoir fait de même et récolté 0,25% des voix.

Tout comme ce fut le cas il y a un peu moins de six ans, le fondateur et président de Solidarité et progrès Jacques Cheminade a pu surprendre par la toute récente annonce de sa candidature, celle à la présidentielle 2017. Une confirmation qu'il a apportée lundi matin sur le plateau des 4 Vérités de France 2.

Et quand on lui demande "le sens de cette candidature", M. Cheminade répond "par deux choses : depuis plus de quarante ans, en France, on applique une politique qui est un démantèlement financier, qui est pas une politique de croissance, qui est une politique où on se soumet à une tutelle financière internationale."

Cheminade candidat à la présidentielle 2017 : contre "l'austérité sociale"

Et de poursuivre : "Alors c'est l'austérité sociale, c'est une politique où les gens en place, le sérail, pactisent avec l'empire de l'argent. Ce qui conduit à la situation d'aujourd'hui où 81% des Français pensent que ce n'est pas rassurant et 71% pensent que la société française est injuste."

Sa première candidature à l'élection présidentielle remonte à 1995, où il récoltera 0,27% des suffrages exprimés au premier tour. L'année suivante, Jacques Cheminade crée le parti Solidarité et progrès. Et si, en 2005, il annonce sa candidature pour la présidentielle de 2007, celle-ci ne pourra être validée en raison d'un nombre de signatures insuffisant.

Plus bas score d'un scrutin à deux reprises

Jaques Cheminade récidivera en 2010 en se déclarant ainsi candidat à la présidentielle de 2012. Un peu moins de deux ans plus tard, il annonce avoir réuni les 500 signatures nécessaires, et le jour venu, obtient 0,25% des suffrages exprimés.

Un score moindre que celui réalisé en 1995 et qui représente là aussi le plus faible observé à l'élection présidentielle. En rappelant qu'à l'annonce de ce dernier résultat, Jacques Cheminade avait déclaré que celui-ci était conforme à ce qu'il attendait et qu'il ne s'en étonnait pas, on peut supposer que sa nouvelle candidature n'a pas pour but profond de décrocher la tête de l'État.

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article

Pour en savoir plus