Présidentielle 2017 : Hulot aurait renoncé suite à des rumeurs "pas très sympathiques"

Par , publié le
Politique Nicolas Hulot
Nicolas Hulot

En juillet dernier, Nicolas Hulot officialisait sa non candidature à la présidentielle. On apprend aujourd'hui que le militant écologiste a eu à prendre ici "la plus dure" décision de sa vie, qui aurait d'ailleurs été motivée par certaines rumeurs le concernant.

Juillet 2016 : Nicolas Hulot, pressenti jusqu'alors pour porter la voix écologiste lors de la présidentielle 2017, renonce finalement à se présenter au scrutin. Le militant avait expliqué ne pas pouvoir "endosser l'habit de l'homme providentiel et présidentiel" et ne se sentir "ni suffisamment armé, ni suffisamment aguerri pour cela".

Nicolas Hulot aura, par la même occasion, renoncé à prendre part à la primaire écologiste dont le premier tour se déroulera le mercredi 19 octobre prochain. À cette occasion, plusieurs de ses proches reviennent sur cette inattendue renonciation. Pour l'eurodéputé écologiste Pascal Durand cité par Le Parisien, "cela reste une frustration terrible pour lui, j'en suis persuadé. Il a des regrets".

Nicolas Hulot vivrait mal son renoncement à la présidentielle

Une voix rapporte quant à elle que Nicolas Hulot "ne va pas très bien", et l'ancien dépité européen Jean-Paul Besset d'indiquer que le créateur de la fondation Ushuaïa est aujourd'hui "replié en famille. Je pense qu'il a vécu l'épisode avec beaucoup de douleur". Le choix de Nicolas Hulot de ne pas se porter candidat à la présidentielle de l'année prochaine lui serait-il alors apparu davantage comme une contrainte plutôt qu'une suite logique ?

À en croire son ex-soutien et actuel candidat à la primaire écologiste Yannick Jadot, "des rumeurs ont circulé de manière pas très sympathique et il a voulu protéger sa femme et ses enfants".

Écologistes : "cela nous a fait du mal à tous"

Pascal Durand parle d'une douleur commune l'ensemble du camp écologiste : "Cela nous a fait du mal à tous. A lui, le premier. Il nous a dit un jour que c'était la décision la plus dure qu'il avait eu à prendre de toute sa vie".

On apprend malgré tout que la semaine passée, un pot amical a été organisé par Nicolas Hulot lui-même de manière à retrouver tous les participants à sa campagne et à vraisemblablement les remercier pour leur investissement.

Crédits photos : Lionel Guericolas (Visual Press Agency) pour Public Sénat/phototélé

Partager cet article