Présidentielle 2017 : fermeture des bureaux de vote à 19h

Par , publié le
Politique Des isoloirs. Photo d'illustration.
Des isoloirs. Photo d'illustration.

Le Conseil constitutionnel a dévoilé de nouvelles règles concernant le déroulement de l'élection présidentielle qui aura lieu dans un peu plus de 6 mois maintenant.

Les horaires pendant lesquels les Français pourront voter, ainsi que les règles relatives aux parrainages pour les candidats à l'élection présidentielle font l'objet de nouvelles règles.

Le président du Conseil constitutionnel, a fait l'annonce de ces modifications d'organisation lundi.

Les bureaux de vote fermeront plus tard

"Cette année, le vote sera clos à 19h dans l'ensemble des bureaux, avec de possibles dérogations locales jusqu'à 20h", a annoncé Laurent Fabius. Et ce, pour les deux tours qui constituent la Présidentielle. Le but de cette uniformisation quasi-intégrale étant "de limiter les risques de divulgation prématurée des premiers résultats partiels".

Les parrainages des candidats

Autre nouveauté pour ce scrutin, la "transparence du système des parrainages sera renforcée". Si les candidats devront toujours recueillir 500 parrainages d'élus, le Conseil constitutionnel actualisera 2 fois par semaine via son site web la liste obtenue par chaque candidat. En d'autres termes, les citoyens seront en mesure de consulter l'avance de tel ou tel candidat dans la course aux parrainages. Pour rappel, ces 500 parrainages d'élus (maires, conseillers départementaux, régionaux ou parlementaires) doivent provenir de 31 départements différents.

Enfin, la règle de dépôt des précieux parrainages change aussi. Auparavant, les candidats se déplaçaient eux-mêmes au Conseil constitutionnel afin de les y déposer, ce qui donnait toujours des images pour les journaux télévisés. Désormais, les élus ayant aporté leur soutien devront eux-mêmes envoyer le formulaire de parrainage dûment complété par voie postale avant le 17 mars 2017 à 18 heures.

Crédits photos : Steve Cukrov/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus