Présidentielle 2017 : Bayrou ne se voit pas Premier ministre si victoire de Juppé

Par , publié le
Politique François Bayrou le 6 octobre 2016
François Bayrou le 6 octobre 2016

S'il apparaît comme un soutien majeur d'Alain Juppé dans le cadre de la présidentielle, François Bayrou estime cependant qu'il ne pourrait être son premier ministre en cas de victoire du candidat.

Le maire de Bordeaux lui apparaît tel le candidat à la présidentielle 2017 le plus à même de remporter le scrutin. Mais dans le cas de figure où Alain Juppé serait élu président de la République en succédant ainsi à François Hollande, François Bayrou ne se verrait pas attribuer le poste de Premier ministre.

C'est ce que le maire MoDem de Pau a signifié jeudi matin sur France 2, considérant que sa non appartenance à un parti majoritaire ferai obstacle à une nomination en tant que chef du gouvernement d'Alain Juppé : "Je crois que c'est impossible parce que je pense que le Premier ministre doit être forcément issu du parti le plus important de la majorité. Je ne crois pas du tout possible qu'on ait comme Premier ministre, lorsque l'alternance a lieu, quelqu'un qui représenterait une sensibilité importante bien sûr, mais qui n'est pas majoritaire dans la majorité, pour l'instant".

Bayou pas Premier ministre de Juppé : un parti minoritaire

Ce qui n'empêche toutefois par l'élu palois d'aspirer à une plus grande popularité pour le MoDem : "J'espère bien qu'elle [NDLR : la sensibilité de son parti] le deviendra, j'espère bien qu'on va bâtir un centre qui en France voudra dire quelque chose, où les gens se retrouveront, parce que c'est une force puissante".

François Bayrou est dans le même temps convaincu d'un soutien massif de son camp envers Alain Juppé : "J'ai l'absolue certitude que tous les représentants du centre se retrouveront autour d'Alain Juppé". Et d'ajouter qu'"à 90%, les représentants de cette famille politique sont rassemblés pour aider Alain Juppé s'il réussit à gagner la primaire".

Sarkozy, Hollande et Le Pen : proposer d'autres "solutions"

L'ex-ministre de l'Éducation nationale n'exclut cependant pas une victoire de Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite et du centre. Dans ce cas de figure, il n'est pas impossible de voir de nouveau François Bayrou prendre part à une présidentielle. Car, comme le président du MoDem l'indique, "il ne faut pas laisser François Hollande, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen comme seules solutions pour les Français".

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article