Près de 50 millions d’enfants « déracinés » dans le monde selon l’Unicef

Par , publié le
International Un jeune migrant fait du vélo dans le camp de la "Jungle" à Calais, le 4 mars 2016
Un jeune migrant fait du vélo dans le camp de la "Jungle" à Calais, le 4 mars 2016

Selon l’Unicef, 48 millions d’enfants seraient déracinés dans le monde à cause notamment de la crise migratoire. Une estimation basse selon l’organisation qui demande des mesures concrètes aux États.

L’Unicef tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme. Dans son dernier communiqué, l’organisation qui lutte en faveur des droits des enfants dans le monde indique qu’à cause des conflits armés, des persécutions ou encore de l’extrême pauvreté de certaines régions du globe, près de 50 millions d’enfants vivent déracinés à travers le monde.

Un migrant sur deux est un enfant

Fin 2015, environ 31 millions d’enfants étaient réfugiés et 17 millions étaient déplacés à l’intérieur de leur pays, soit 48 millions d’enfants au total selon l’Unicef. Des chiffres choquants, mais qui pourraient l’être encore plus selon l’organisme qui parle d’une estimation « prudente ».

Dans le monde, la moitié des migrants ayant cherché un refuge hors de leur pays d’origine sont des enfants.

La Syrie et l’Afghanistan particulièrement touchés

L’agence de l’ONU précise qu’en 2015, près de 45 % des enfants réfugiés placés sous son régime de protection étaient originaires de Syrie et d’Afghanistan.

« Beaucoup risquent particulièrement d’être maltraités ou détenus, étant donné qu’ils ne possèdent pas de papiers, ne disposent pas d’un statut juridique précis et ne font l’objet d’aucun suivi systématique de santé », a relevé l’UNICEF qui demande aux autorités d’observer plusieurs mesures :

  • mettre fin à la détention des enfants migrants ou demandant le statut de réfugiés
  • ne pas séparer les familles
  • permettre aux enfants réfugiés et migrants d’avoir accès aux services de soin
  • promouvoir la lutte contre les discriminations des migrants

Dans ce contexte, la grande réunion annuelle des chefs d’État à New York qui se tiendra à partir du 20 septembre et qui abordera notamment la crise migratoire revêt un enjeu considérable pour l’Unicef qui espère des engagements clairs sur la problématique des enfants migrants.

Crédits photos : © AFP/Archives PHILIPPE HUGUEN

Partager cet article

Pour en savoir plus