Préoccupation des Français : la santé en tête de liste

Par , publié le
Santé
Illustration. La carte Vitale

La 6ème édition du baromètre des "Français et leurs préoccupations de la vie quotidienne" révèle notamment que la santé est le sujet qui importe le plus les Français dans leur vie de tous les jours.

Viennent d'être publiés les résultats d'un sondage conduit par l'institut BVA pour le compte de Domplus. Et dans cette sixième édition du baromètre des "Français et leurs préoccupations de la vie quotidienne", on apprend notamment que la santé est la première préoccupation des Français.

Plus de 80% des personnes interrogées disent en effet se soucier en premier lieu de leur santé et de celle de leur entourage proche. Soit une proportion particulièrement importante de Français semblant estimer qu'une condition physique et mentale est la base de tout.

Santé, finances et emploi, les 3 préoccupations des Français

Ils sont sensiblement moins à se préoccuper des ressources financières, même s'il s'agit tout de même là de la seconde préoccupation des Français pour 67% d'entre eux. En troisième place, on trouve le sujet de l'emploi, mentionné par 66% des sondés.

Des chiffres rapportés par Pourquoi Docteur ? et qui dénotent quelque peu avec ceux d'une enquête de la Fondation Jean Jaurès parue en septembre dernier, laquelle disait ainsi que les préoccupations majeures des Français étaient le terrorisme à 50%, l'immigration à 31% et le niveau du chômage à 45%. Précisons toutefois que ce sondage se basait sur l'interrogation "les grands sujets auxquels la France est confrontée", contrairement à cette nouvelle enquête qui s'est attachée à connaître les préoccupations des Français à titre personnel.

Davantage d'inquiétudes sur les rendez-vous chez le médecin

L'enquête de BVA révèle de même que les Français sont 3% plus nombreux (42% contre 39 en 2015) à s'inquiéter de la difficulté à obtenir un rendez-vous avec leur médecin ou un spécialiste près de chez eux. 57% des personnes interrogées ont dû s'absenter professionnellement en 2016 en raison d'un problème de santé plus ou moins lourd d'un proche, alors que ces défauts de présence concernaient moins d'un salarié sur deux l'an passé.

L'une des réjouissances de ce sondage se situe au niveau de la conciliation entre vie professionnelle et vie privée, que près de 9 Français sur 10 disent ainsi avoir réussi à obtenir de façon satisfaisante.

Crédits photos : auremar/shutterstock.com

Partager cet article