Le premier centre de déradicalisation de France est vide

Par , publié le
Société
Le domaine de Pontourny, premier centre de déradicalisation français, à Beaumont-en-Véron (Indre-et-Loire), le 22 octobre 2016

Ouvert en septembre, le centre de prévention, d’insertion et de citoyenneté de Pontourny (Indre-et-Loire) est désormais vide depuis le départ de son dernier pensionnaire.

L’ouverture de l’établissement avait fait la une. En septembre dernier, le centre de déradicalisation de Pontourny, situé à Beaumont-en-Véron, en Indre-et-Loire, ouvrait ses portes et accueillait ses premiers pensionnaires. 6 mois plus tard, il serait déjà vide après le départ de son dernier pensionnaire deux mois après son arrivée sur place.

Exclu du centre

Ce sont nos confrères d’Europe 1 qui révèlent l’information. Le jeune homme, qui avait été admis en décembre dernier a finalement été exclu du centre de prévention, d’insertion et de citoyenneté (CPIC). La raison de cette exclusion est assez simple, ce dernier pensionnaire du centre a été condamné, ce mercredi, à quatre mois de prison avec sursis et des travaux d’intérêt général (TIG) pour violences et apologie du terrorisme. Le centre de Pontourny ne peut pas recevoir de personne condamnée par la justice.

Selon Europe 1, le centre aurait par ailleurs échoué dans sa mission avec ce jeune, car ce dernier en serait finalement ressorti avec un rejet de la France encore plus important qu’en y entrant. Ce dernier vivait en fait sa « rééducation » comme une propagande anti-islam.

De nouveaux résidents pour bientôt ?

Le centre désormais vide, il est légitime de se poser des questions quant à son avenir. D’autant qu’un autre pensionnaire de Pontourny avait été arrêté mi-janvier dans le Bas-Rhin. Il aurait voulu se rendre en Syrie.

De nouveaux dossiers seraient déjà étudiants pour intégrer le centre de Pontourny qui devrait continuer à fonctionner malgré les difficultés à recruter des volontaires. Du côté des élus locaux, notamment du maire de Beaumont-en-Véron, Bernard Chateau, ce centre n’a pas lieu d’exister et il continue de demander sa fermeture.

L’association « Radicalement contre Pontourny » organise manifestation ce samedi à Beamont-en-Véron pour appuyer la demande du maire.

Crédits photos : © AFP/Archives GUILLAUME SOUVANT

Partager cet article