Pour échapper au divorce, à quel âge faut-il se marier ?

Par , publié le
Société Photo d'illustration. Un mariage.
Photo d'illustration. Un mariage.

Quel est l'âge idéal pour se marier afin de faire durer cette union ? Un sociologue a étudié la question, et nous livre sa réponse.

Les histoires d'amour finissent mal... en général. Admettons que ce sociologue américain soit parti de ce postulat pour étudier l'âge auquel on se marie et le comparer à la durée d'une union.

Et si vous pensiez qu'un mariage solide tient parce qu'il a été célébré le plus tard possible, après mure réflexion, détrompez-vous...

Attendre pour se marier, mais pas trop longtemps

Nicholas Wolfinger est sociologue et professeur à l'Université de l'Utah. Les résultats de son étude ont été publiés sur le site de la revue Family Studies le 16 juillet dernier. Il a plongé dans les données du National Survey of Family Growth, qui est un institut de sondage gouvernemental.

En comparant les âges des couples au moment du mariage et la durée effective de celui-ci, il s'est rendu compte qu'après 32 ans, les risques de divorce augmentaient de 5% chaque année.

Et avant 32 ans ?

Attendre avant de s'unir n'est donc pas un gage de stabilité dans la durée. Pour autant, les individus plus jeunes ne sont pas à l'abri du divorce. Selon le sociologue, "quelqu'un qui se marie à 25 ans a 50% de chances de moins de divorcer que quelqu'un qui se marie à 20 ans".

La période idéale pendant laquelle se marier serait donc entre 25 et 32 ans. Car à chaque année supplémentaire dans cette amplitude, le risque de divorce diminue de 11%. Il serait donc judicieux de s'unir aux alentours de 31 ans. Autre constat : dans les années 90, le nombre de divorces diminuait dès que la vingtaine était passée. Mais à l'heure actuelle, l'inverse a été observé par Nicholas Wolfinger. Lequel déclare en outre qu'il est possible que "les personnes qui se marient plus tard soient confrontées à un panel de partenaires potentiels duquel ont été retirés les individus les plus prédisposés au mariage". Ou encore, que "ceux qui sont dans la trentaine et auraient pu faire de bons époux se sentent à l'aise dans leur célibat ou avec leur partenaire sans être mariés".

Crédits photos : Claudiophotography/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus