Potentielle marée noire en Nouvelle-Zélande

Par , publié le | modifié le
Pollution Potentielle marée noire en Nouvelle-Zélande

Les premières boulettes de pétrole ont atteint la côte du pays cette nuit, après qu'un porte-conteneurs libérien se soit échoué.

C’est mercredi qu’un navire porte-conteneur du nom de Rena, s’est échoué au cœur du récif néo-zéolandais appelé Astrolabe. Ce récif, doté d’une faune et d’une flore particulièrement riche, se situe à une vingtaine de kilomètres au nord de la ville de Tauranga. Si la coque du navire venait à rompre, la Nouvelle-Zélande pourrait vivre un drame écologique sans précédent.

Déjà, des fuites de carburant ont dérivé sous forme de nappe ou de boulettes. Plusieurs phoques et de nombreux oiseaux ont déjà été retrouvés couverts de pétrole dans les environs de la catastrophe. Des résidus commencent à arriver sur les plages du nord du pays, notamment à Mont Maunganui dans la baie de Plenty, une destination très touristique.

Le navire échoué se trouve dans une position particulièrement délicate pour Maritime New Zealand, l’organisme en charge de la réparation de la fuite. Souhaitant enlever le carburant au plus vite du navire, le MNZ craint que les choses n’empirent avec l’annonce d’une tempête, qui pourrait fragiliser la coque du Rena. En cas de rupture des parois, ce sont près de 2000 tonnes de fioul lourd qui seraient déversées dans la mer.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Potentielle marée noire en Nouvelle-Zélande sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus