Portiques à l'entrée des Thalys : Royal confirme une installation avant Noël

Par , publié le
Société Ségolène Royal
Ségolène Royal

La ministre de l'Écologie Ségolène Royal a confirmé dimanche que des portiques de sécurité seront installés à l'entrée des Thalys avant Noël.

Invitée en ce dimanche du Grand rendez-vous d'Europe 1/Le Monde/iTELE, la ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie Ségolène Royal a confirmé l'installation avant Noël de portiques de sécurité à l'entrée des Thalys.

Celle qui se trouve également être la ministre de tutelle des Transports a précisé qu'il s'agira de "contrôles simplifiés uniquement pour détecter les armes et les explosifs", en ajoutant que "ça se fera comme l’Eurostar, l’Eurostar c’est 15 minutes avant [le départ]".

Ségolène Royal : des portiques de sécurité à l'entrée des Thalys avant le 20 décembre

Et pour rassurer toujours plus les voyageurs quant à la crainte de longs et fastidieux contrôles : "Il y a des progrès technologiques considérables, maintenant il y a des portiques mobiles qui ne détectent que [...] les explosifs ou les armes. Il n’est pas question d’embêter les voyageurs avec les produits, les tubes de dentifrice, les limes à ongles etc." La ministre a de même confirmé la présence prochaine de "brigades canines" dont elle n'a pas manqué de souligner l'efficacité certaine : "Nous allons lancer un plan de déploiement et de formation de nouvelles brigades canines dans les transports publics". Tout en indiquant que l’armée, la police nationale et le service particulier de sécurité de la SNCF étaient eux aussi chargés d'assurer la sécurité des voyageurs.

Des brigades canines également prévues

Ségolène Royal s'attend d'ailleurs à ce que la SNCF endosse la responsabilité de la prise en charge des portiques : "Ça fait partie du budget normal d’une grande entreprise publique qui doit assurer la sécurité et surtout donner, mettre toutes les garanties de sécurité". Et s'il n'est pas impossible que cette mesure s'étende, à terme, aux TGV, Mme Royal préfère considérer l'installation aux Thalys comme "un test grandeur nature" avant d'éventuellement l'appliquer ailleurs. Elle a au passage déclaré que les pistes des aéroports bénéficiaient d'ores-et-déjà d'un accès plus sécurisé qu'auparavant.

Crédits photos : ML HAROT / FTV/phototélé

Partager cet article

Pour en savoir plus