Le porte-avions Charles-de-Gaulle au port pour 18 mois de rénovation

Par , publié le
France
Le porte-avions Charles-de-Gaulle

La base navale de Toulon a accueilli le seul porte-avions de la flotte française. Commencent 18 mois de rénovation, pour laquelle 2.000 personnes vont être mobilisées.

Le Charles-de-Gaulle est arrivé mercredi matin à la base navale de Toulon avec l'objectif d'y être rénové. Un travail de longue haleine pour ce montre des mers qui a, comme l'a indiqué la Marine nationale, effectué l'équivalent de 30 tours du monde.

Une histoire de chiffres

En 15 années d'existence, le bâtiment nucléaire a catapulté la bagatelle de 41.000 avions dans les airs. A Toulon, pendant cette année et demie de travaux, il est accueilli au sein d'un bassin de 165 mètres de long et 45 mètres de large. Une journée entière de pompage de l'eau du bassin est prévue, à l'issue de laquelle le Charles-de-Gaulle reposera sur 165 blocs de béton.

Une quinzaine de plongeurs sont chargés de relier le navire à une cinquantaine de câbles, lui assurant d’être alimenté en eau de mer. Quelque 2.000 personnes sont chargées de cette super-maintenance, pour un coût total de 1,2 milliard d'euros.

Un navire qui doit "tenir jusqu'en 2041"

Un membre du groupement opérationnel du Charles-de-Gaulle a indiqué que "L’idée c’est de permettre au bateau de tenir jusqu’en 2041, avec une modernisation notamment des radars, pour une portée accrue, une performance accrue".

160 sous-traitants sont mobilisés par ce gigantesque chantier. 3 axes principaux sont concernés par les travaux, résume Ouest-France :

  • la rénovation des systèmes de combat (senseurs, écrans et consoles multifonctions…),
  • le passage au tout Rafale (remplacement du système d’appontage et de guidage entre autres)
  • la rénovation de sa plateforme.
Crédits photos : Capture écran YouTube

Partager cet article