Popularité : Hollande grimpe d'un point, Valls en perd un

Par , publié le | modifié le
Société
Manuel Valls et François Hollande

Un récent sondage de popularité conduit par BVA confère un point supplémentaire au président François Hollande, alors que son Premier ministre Manuel Valls en a perdu un en l'espace d'un mois.

Alors que la côte de popularité de François Hollande avait sensiblement augmenté suite aux drames terroristes de janvier et novembre 2015, l'attentat de Nice survenu le 14 juillet dernier n'a pas vraiment redoré son image auprès des Français, ou si peu.

Un sondage, mené une semaine après la tragédie niçoise, par BVA pour Orange et i-Télé révèle ainsi que le président de la République a gagné un point de popularité en un mois pour atteindre les 19% d'avis favorables. Son Premier ministre Manuel Valls en perd quant à lui un et chute à 24% d'opinions positives.

Hollande : une popularité restant sous les 20%

L'institut ne manque cependant pas de faire remarquer un "regain de bonnes opinions" observé auprès des sympathisants de gauche et en particulier ceux du PS. Chez ces derniers, l'exécutif et le chef du gouvernement récoltent en effet respectivement trois et cinq points supplémentaires pour arriver à 59 et 64% de bons commentaires. Pour BVA, il est "peut-être" question là d'"un réflexe de serrer les rangs derrière le gouvernement".

Ce sondage indique de même que, pour 78% des personnes interrogées, la politique de François Hollande et de son gouvernement n'est pas "juste", quand 84% désapprouvent son caractère efficace.

Juppé, toujours le plus influent des politiques

S'agissant de la côte d'influence des politiques, le maire de Bordeaux Alain Juppé demeure au sommet de la liste en dépit d'une seconde perte de deux points consécutive. Ses 42% d'opinions favorables restent toutefois suffisants pour empêcher le ministre de l'Économie Emmanuel Macron de s'installer en tête avec ses 41% (+1) d'avis positifs. L'écologiste Nicolas Hulot ferme le podium avec 37% de retours approbateurs.

Et dans le détail, l'ex-animateur d'Ushuaïa reste le premier choix des sympathisants de gauche et Alain Juppé le politique le plus en vue chez ceux de la droite et du centre. On notera pour finir que les sympathisants des Républicains apparaissent soutenir Nicolas Sarkozy un peu plus fortement que l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac (69%, +7 contre 68%, -2).

Crédits photos : Frederic Legrand / Shutterstock.com

Partager cet article