Pompiers : des casertes ouvertes à Paris pour initier aux premiers secours

Par , publié le | modifié le
Société
Un véhicule de pompiers (photo d'illustration)

En 2016, plusieurs casernes de pompiers vont ouvrir leurs portes aux Parisiens souhaitant se former aux gestes de premiers secours.

D'ici quelques semaines, et à conditions de se rendre dans les casernes de pompiers concernées, les Parisiens auront accès à des séances d'initiation aux gestes de premiers secours. Ces séances sont censées durer deux heures, et il est à noter qu'elles seront également gratuites.

Cité par nos confrères du Figaro,  le général Philippe Boutinaud, commandant de BSPP, explique que cette démarche a pour but d'aider à accélérer la "résilience" de la population suite aux attentats du 13 novembre. Une démarche qui était par ailleurs souhaitée à la fois par la préfecture de police et également la Ville de Paris.

Premiers secours : des casernes ouvertes en 2016 à Paris pour des initiations gratuites

Le général Boutinaud souligne cependant que les enseignements dispensés dès 2016 ne se substitueront pas à ceux délivrés par des établissements supposément plus adaptés : "Il ne s'agit pas de donner une formation qualifiante, c'est le rôle des associations de sécurité civile qui donnent des cours de secourisme, mais de présenter des gestes de premiers secours, quatre ou cinq gestes qui permettent de sauver quelqu'un dans la vie courante."

"Ce n'est pas seulement destiné à faire face à des attentats"

Et d'ajouter que ces initiations n'ont pas uniquement vocation à répondre à des situations d'attentat : "Ce n'est pas seulement destiné à faire face à des attentats : beaucoup de vies pourraient être sauvées chaque année si chaque Français savait faire un massage cardiaque." On nous informe par ailleurs qu'à compter de fin janvier, et dans l'objectif d'une croisée plus rapide des informations, sera mise en place une plate-forme d'appels allant réunir police et pompiers. Dixit le général Boutinaud, "la plateforme d'appel unique va regrouper, au centre d'appel des pompiers de Paris, les appels police (17) et pompiers (18), ainsi que le 112 qui est le numéro européen". Dans un premier temps, seules Paris et la Seine-Saint-Denis seront concernées, avant que le dispositif ne soit étendu à l'ensemble de la France.

Crédits photos : jean schweitzer/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus