Pollution : ces particules qui s'infiltrent dans notre cerveau

Par , publié le
Santé Illustration de la pollution à Pékin.
Illustration de la pollution à Pékin.

Les particules fines liées à la pollution ont été détectées dans le cerveau. Seraient-elles à l'origine de maladies neurodégénératives ? C'est ce que pense une étude britannique.

Les chercheurs de l'Université de Lancaster (Royaume-Uni) ont décelé des particules de magnétite, autrement dit de l'oxyde de fer, dans le cerveau. Ces particules fines ou nanoparticules qui résultent de la pollution de l'air par les activités humaines finiraient par infiltrer dans notre encéphale par le simple biais de la respiration nasale, en empruntant le nerf olfactif.

Ce fer dans notre cerveau ne provient pas de notre alimentation

La présence de particules de fer dans l'encéphale avait déjà été observée. "Mais on pensait qu’elles provenaient du fer qu’on trouve naturellement dans le corps, issu de la nourriture", indique Barbara Maher, co-auteure de l'étude parue dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

"La magnétite qui se forme parfois biologiquement dans le cerveau y est présente en quantités infimes, et ses particules se distinguent par leurs contours déchiquetés (...) Ce sont celles qui se créent avec les hautes températures d’un moteur de voiture ou des systèmes de freinage", précise-t-elle pour expliquer que les chercheurs étaient bien en présence de particules issues de la pollution.

Quel impact ?

La mauvaise nouvelle, c'est que cette magnétite est toxique, en favorisant le développement de maladies neurodégénératives. A nos confrères du Guardian, le Pr Maher indique : "Les dégâts cellulaires oxydatifs sont une des caractéristiques de la maladie d'Alzheimer et c'est pourquoi la présence de magnétite est si potentiellement significative, parce que c'est bioréactif".

PourquoiDocteur? cite le chercheur Peter Dobson, du King's College de Londres, qui nuance cette relation de cause à effet : "Je ne pense pas que l'on puisse dire pour le moment si cela cause la maladie d'Alzheimer, mais c'est une source de préoccupation, car les particules de magnétite ont été reliées à d'autres problèmes de santé tels que les maladies cardiovasculaires et pulmonaires".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article