Politique d'immigration US : Angelina Jolie appelle à se baser "sur des faits et non la peur"

Par , publié le | modifié le
People
Angelina Jolie

En vraisemblable réponse aux décrets sur l'immigration signés par le président américain Donald Trump, l'actrice et ambassadrice à l'ONU pour les Réfugiés Angelina Jolie a signé une tribune dans le New York Times dans laquelle elle évoque le danger de telles mesures.

En décidant de faire ériger un mur entre les États-Unis et le Mexique et d'interdire d'accès les migrants et les ressortissants de sept pays musulmans, le nouveau président américain Donald Trump lance une politique d'immigration aux contestataires probablement plus nombreux qu'ils ne l'ont jamais été.

Parmi eux, l'actrice, réalisatrice et ambassadrice à l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés Angelina Jolie. Jeudi, elle a signé une copieuse tribune dans les colonnes du New York Times dans laquelle elle appelle entre autres Donald Trump, sans jamais le nommer directement, à ne pas nourrir ses actions par des craintes et, au contraire, à s'appuyer sur des vérités vérifiables pour prendre ses décisions.

Angelina Jolie : une tribune sur l'immigration de Donald Trump

"Les réfugiés sont des hommes, des femmes et des enfants pris dans la fureur de la guerre, ou la croix de la persécution. Loin d'être des terroristes, ils sont souvent eux-mêmes victimes du terrorisme. Je suis fière de l'histoire de notre pays pour avoir donné un toit aux personnes les plus vulnérables. Les Américains ont versé du sang pour défendre l'idée que les droits humains transcendent la culture, la géographie, l'ethnicité et la religion. La décision de suspendre la réinstallation des réfugiés aux États-Unis et de refuser l'entrée des citoyens de sept pays à majorité musulmane a ébranlé nos amis du monde entier, précisément à cause de cet historique.

La crise mondiale des réfugiés et la menace terroriste justifient entièrement ce que nous pouvons considérer comme le mieux pour assurer la sécurité de nos frontières. Chaque gouvernement doit équilibrer les besoins de ses citoyens avec ses responsabilités internationales. Mais notre réponse doit être mesurée et devrait être fondée sur des faits et non la peur."

Le souhait d'une "Amérique compatissante"

Et Angelina Jolie d'évoquer logiquement sa descendance internationale : "En tant que mère de six enfants, qui sont tous nés à l'étranger et qui sont tous fiers d'être des citoyens américains, je veux d'un pays sûr pour eux, et pour tous les enfants de notre nation. Mais je veux aussi savoir que les enfants de réfugiés admissibles à l'asile auront toujours la chance de plaider leur cause dans une Amérique compatissante."

L'ambassadrice conclut son message par le souhait d'un ciblage parfait des alliés et des ennemis des États-Unis : "Nous voulons tous d'un pays sûr. Il est donc nécessaire que nous cherchions les sources de la menace terroriste - des conflits qui ont donné de l'espace et de l'oxygène à des groupes comme l'État islamique, et le désespoir et l'anarchie dont ils se nourrissent. Nous devons faire cause commune avec les gens de toutes confessions et de toutes origines pour combattre la même menace et rechercher la même sécurité. C'est là où j'espèrerais que n'importe quel président de notre grande nation nous mène au nom de tous les Américains."

Crédits photos : PAN Photo Agency / Shutterstock.com

Partager cet article