Pokémon Go : Six dresseurs sauvent une femme portée disparue

Par , publié le
Insolite Une femme se promène dans la rue en jouant au Pokemon Go sur son téléphone, le 21 juillet 2016 à Washington
Une femme se promène dans la rue en jouant au Pokemon Go sur son téléphone, le 21 juillet 2016 à Washington

Alors qu’ils chassaient les pokémons dans un parc de la ville d’Annonay en Ardèche, 6 jeunes ont retrouvé une femme portée disparue depuis plusieurs heures.

Ils pensaient tomber sur un pokémon rare, mais c’est surtout une femme en détresse qu’ont trouvée six jeunes joueurs de Pokémon Go dans la commune d’Annonay en Ardèche.

Les 6 compères ont en effet retrouvé une dame portée disparue depuis plusieurs jours. Cette dernière, visiblement ivre, était empêtrée dans la végétation d’un parc.

Portée disparue depuis vendredi soir

Selon les informations du Dauphiné Libéré, tout commence vendredi 29 juillet aux alentours de 21 h 30 lorsqu’un homme appelle la gendarmerie pour signaler la disparition de sa femme âgée de 60 ans et qui ne donne plus de nouvelles depuis la mi-journée.

Selon le mari désemparé, sa femme pourrait être fortement alcoolisée, ce qui la met de fait en danger. Les gendarmes organisent alors deux équipes de recherche qui ne parviendront pas à retrouver la disparue.

Les dresseurs de pokémons se transforment en sauveurs

Alors que les recherches sont toujours infructueuses, la gendarmerie reçoit vers 23 heures un appel de 6 jeunes qui indiquent avoir retrouvé une femme, empêtrée dans des branchages et désorientée, alors qu’ils étaient en train de jouer à Pokémon Go. Les gendarmes se rendent immédiatement sur place et constatent qu’il s’agit bien de la femme portée disparue.

Elle sera immédiatement prise en charge par les pompiers avant de retrouver son domicile et son mari. « Ces chasseurs de Pokémon nous ont grandement rendu service ! », s’est félicité la major Mathieu, de la brigade de gendarmerie d’Annonay dans les colonnes du Dauphiné. Une fois n’est pas coutume, Pokémon Go remplit la colonne des faits divers pour la bonne cause.

Crédits photos : © AFP JIM WATSON

Partager cet article

Pour en savoir plus