"Pokémon GO" : Monoprix fait quelques heureux et beaucoup de déçus

Par , publié le
Jeux vidéo "Pokémon GO"
"Pokémon GO"

Samedi après-midi, l'enseigne Monoprix proposait aux utilisateurs de "Pokémon GO" d'acquérir un kit du dresseur. Et celui-ci d'avoir été acquis par une poignée de visiteurs alors que plusieurs centaines de joueurs avaient été du rendez-vous.

Alors que Pokémon GO est peut-être déjà officiellement disponible en France, et dans le cas contraire, il faudra vraisemblablement attendre la fin du mois pour être servi, l'enseigne Monoprix a tenté de surfer sur la vague de ce qui apparaît déjà tel un succès même dans l'Hexagone où l'application brille par son absence.

Sur les réseaux sociaux, elle informait ainsi samedi, en début de journée, qu'une distribution de "kits du dresseur" allait s'opérer à 14h00 au Monoprix St-Michel. Pour se voir remettre l'objet, il était néanmoins question de présenter l'application Pokémon GO installée sur son smartphone.

Monoprix : une #pokemonop qui a attiré plus de 1.000 personnes

Et si les versions de l'histoire diffèrent quelque peu, toutes s'accordent à dire que le stock disponible s'est écoulé en moins d'une heure. Pour des internautes, "à peine dix sacs" ont été distribués alors que quelque 1.000 personnes étaient présentes pour recevoir leur kit du dresseur.

Sur Twitter ont même été évoqué des retraits de sacs "par des personnes n'ayant même pas l'appli". Et que contenait ce sac édité en quantités limitées ? Le Parisien rapporte la liste suivante : "une boisson énergisante, une crème solaire, de l'après-soleil, des pansements pour ampoules, un brumisateur ou une barre de céréales".

"Kit du dresseur" : "on aurait dû en prévoir plus"

Le service communication de Monoprix a reconnu que les quantités disponibles étaient insuffisantes : "On aurait dû en prévoir plus, on a été victime de notre succès !" Tout en refusant de communiquer le nombre plus ou moins exact de sacs distribués, les responsables de l'enseigne ont déclaré que "ça se compte en centaines", soit tout de même plus que la dizaine mentionnée sur la toile.

On apprend d'ailleurs qu'une seconde édition de ce type d'opération "n'est pas prévue" aux dernières nouvelles, et signalons pour finir que l'attente a été observée dans un cadre relativement calme.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus