Pokémon GO : des conducteurs imprudents

Par , publié le
Société "Pokémon GO"
"Pokémon GO"

Le phénomène "Pokémon GO" amène notamment des joueurs à poursuivre leur partie au volant, et des accidents de la route d'avoir déjà été observés dans ce contexte.

Certains préfèreront parler de phénomène, d'autres de folie. En regard de récents faits divers incluant l'application Pokémon GO, on pourrait finalement considérer que ces deux visions se rejoignent. La problématique demeurant à chaque fois pratiquement toujours la même : jusqu'où un joueur de Pokémon GO est-il prêt à aller pour compléter sa collection de monstres virtuels ?

Dans l'après-midi du dimanche 24 juillet, soit le jour de lancement de l'application en France, une automobiliste de l'Aisne avait ainsi perdu le contrôle de son véhicule alors qu'elle tentait de capturer un Pokémon. Le lendemain, c'est à Besançon qu'un autre accident du même type se sera produit, celui d'un conducteur de 22 ans ayant percuté un muret alors qu'il chassait les bestioles.

Sécurité routière : des accidents impliquant Pokémon GO

La France n'est pas le seul pays concerné par ces incidents, comme le rapportent nos confrères de ladepeche.fr. Il n'en demeure pas moins que cette pratique étendue de Pokémon GO est dangereuse pour les joueurs et autrui. Le directeur études et recherches de l'association Prévention routière Christophe Ramond estime en effet que "cette application transforme la route et la rue en un immense terrain de jeu sans se soucier du danger que cela représente".

Le 13 juillet dernier et pour réduire le risque d'accidents de la route, Prévention routière avait demandé aux concepteurs de l'application de "mettre en place un dispositif qui bloque le jeu lorsque l'utilisateur est en situation de conduite" et que "les personnages virtuels n'apparaissent plus sur les voies de circulation pour éviter une prise de risques inutiles aux joueurs piétons".

Une "charte de responsabilité" demandée

Ils seraient 3,4 millions de joueurs au volant selon l'association 40 millions d'automobilistes. Cette dernière demande d'ailleurs à ce que soit créée une "charte de responsabilité". Le directeur général de l'association Pierre Chasseray appelle ainsi à l'encadrement d'un divertissement qui n'a pas à franchir les limites pour rester amusant : "Le jeu est bien fait et marrant mais il joue sur la rareté et faire apparaître des Pokémon sur l'autoroute, c'est un peu un pousse-au-crime".

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus