Prise de poids excessive pendant la grossesse, risque futur d'obésité

Par , publié le | modifié le
Santé Illustration. Une femme enceinte.
Illustration. Une femme enceinte.

Si la prise de poids est bien naturelle pendant la grossesse, elle ne doit pas cependant dépasser les limites. Car elle peut avoir des répercussions même longtemps après l'accouchement.

A une époque, et pour tout dire encore à l'heure actuelle, il est de bon ton de dire à une future maman qu'il "faut manger pour soi et le bébé". S'il est vital de bien s'alimenter pendant la grossesse, et qu'il est tout aussi naturel que le corps gagne en rondeurs, il convient cependant de ne pas dépasser les limites en matière de poids.

Car selon une récente étude américaine, les excès engendrés par la grossesse peuvent encore avoir des répercussions 7 ans après l'accouchement, et pour un nombre non négligeable de femmes.

La grossesse, facteur de risque d'obésité

Entre 1998 et 2013, 300 femmes, afro-américaines et d'origine dominicaine, ont participé à une étude pour de santé centrée sur les mères et leurs nouveaux-nés. C'est sur ces données que les chercheurs de la Columbia University's Mailman School of Public Health (New-York) se sont basés pour sonder le profil de ces femmes, qui étaient alors choisies pour leur risque d'obésité.

Au tout début de leur grossesse, les femmes en question étaient pour 20% d'entre elles en surpoids, et pour 22%, obèses. Pendant leur suivi, près de 2 femmes sur 3 avaient dépassé le poids recommandé, mais surtout, 38% présentaient une obésité 7 ans après avoir donné naissance à leur enfant. Et c'est chez les femmes présentant au départ un Indice de masse corporelle (IMC) normale que le risque a été le plus constaté.

Trop de poids en étant enceinte, 400% de risque d'être obèse

Elizabeth Widen, qui a entre autres dirigé cette étude parue dans l'American Journal of Clinical Nutrition, prévient : "Nos résultats suggèrent que les femmes d'un poids normal et modeste peuvent être plus sensibles sur le plan physiologique aux effets d'une forte prise de poids pendant la gestation et donc doivent être plus soutenues pour grossir de façon appropriée durant leur grossesse".

Mais quelles sont les limites de prise de poids recommandées par les autorités sanitaires ? Nos confrères de Pourquoi Docteur? les ont listées, selon le poids initial :

  • sous-poids (IMC de moins de 18,5) : 12 à 18 kg de poids supplémentaire
  • poids normal (18,5-25) : 11 à 15 kg
  • surpoids (25-30) : 6 à 11 kg
  •  obèsité (plus de 30) : 4 à 9 kg
Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus