55% des sympathisants Les Républicains hostiles à Sarkozy en 2017

Par , publié le
Politique Nicolas Sarkozy, ici au G8 en 2011.
Nicolas Sarkozy, ici au G8 en 2011.

Un sondage paru samedi révèle que 80% des Français sont hostiles à une candidature de Nicolas Sarkozy à la Présidentielle de 2017. Même chez les sympathisants Les Républicains, ce sentiment est majoritaire.

Pour Nicolas Sarkozy, que la montagne de la reconquête est dure à gravir ! Certes, un sondage n'est qu'un sondage. Mais ce dernier, commandé à l'institut BVA pour Orange et i-Télé, est assez saisissant. En effet, il révèle que 8 Français sur 10 interrogés ne souhaitent pas que l'ancien chef d'Etat se présente à nouveau à la Présidentielle en 2017.

Pis, ce taux atteint 55% chez les sympathisant Les Républicains.

Présidentielle 2017 : Sarkozy pas vraiment à la fête dans ce sondage

Le sondage a été effectué par la méthode des quotas les 14 et 15 janvier par internet auprès d'un échantillon de 1.048 personnes recrutées par téléphone, échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Le taux de Français interrogés et souhaitant que l'ancien Président se représente en 2017, est passé de 33% en juillet 2014, puis 22% en février 2015, à 19% donc il y a quelques jours. 1% des sondés n'a pas souhaité se prononcer. Et en ce qui concerne les sympathisants Les Républicains, ils sont désormais 55% à ne pas non plus le vouloir, contre 45% en 2015. Nul doute que les affaires qui le touchent, et qui pourraient avoir des répercussions dans les mois qui viennent, n'aident pas les sympathisants à retrouver la confiance.

"Un moins bon candidat qu'en 2012"

Mais encore, tous bords confondus, ils sont 3 sur 4 à estimer qu'il serait un "moins bon candidat qu'en 2012"; un taux qui atteint 51% des sympathisants. Et s'il avait été réélu à la tête du pays en 2012 face à François Hollande ? Pour 45% des sondés, la situation de la France n'aurait été "ni meilleure ni moins bonne qu'aujourd'hui".

Justement, il a été demandé aux personnes interrogées de comparer Hollande et Sarkozy. Le premier est jugé "plus proche des Français" (50% contre 33%, 17% ne se prononcent pas) et "le plus sincère" des deux (48% contre 33%, 19% ne se prononcent pas). A l'inverse, Nicolas Sarkozy est perçu comme ayant donné "la meilleure image de la parole présidentielle" pour 51% contre 36%. Et c'est lui aussi qui aurait expliqué "le mieux son action" pour 51% contre 33%.

Crédits photos : Frederic Legrand / Shutterstock.com

Partager cet article