Plus de 2 pères sur 3 prennent un congé de paternité

Par , publié le | modifié le
France Un père avec sa famille et son nouveau né. Image d'illustration
Un père avec sa famille et son nouveau né. Image d'illustration

Selon une enquête réalisée par la DREES, plus de deux pères sur trois prennent leur congé de paternité. Ce congé prévu dans le code du travail rencontre un succès grandissant.

Mis en place le 1er janvier 2002, le congé de paternité permet aux pères qui ont un emploi ou qui ont perçu une allocation de chômage durant les douze derniers mois de prendre un congé indemnisé d'une durée maximale de 11 jours et de 18 jours en cas de naissances multiples. Cette durée s'ajoute par ailleurs aux trois jours prévus par le code du travail lors de la naissance d'un enfant. Ce congé rencontre un succès grandissant notamment dans le secteur public.

68% des pères ont utilisé le congé de paternité

Selon l'étude réalisée par la DRESS (Direction de la recherche des études et évaluation et statistiques), en 2012, dix ans après la loi sur ce nouveau congé, 68 % des hommes répondant aux critères du congé de paternité ont fait valoir leur droit et bénéficié de ces journées indemnisées. Durant l'année 2012, 450.000 pères pouvant prétendre à ce repos en ont bénéficié.

L'enquête de la DRESS qui précise par ailleurs que 50% d'entre eux ont pris leur congé dès la semaine suivant la naissance de leur enfant. Parmi les pères qui ont opté pour ce congé, 95% d'entre eux ont bénéficié de l'intégralité des 11 jours proposés ou 18 en cas de naissances multiples.

Différents facteurs qui pondèrent ces chiffres

L'étude de la DRESS qui scanne le profil de ces travailleurs pères de famille montre de grandes disparités dans les demandes de congés de paternité. Ils sont ainsi 90% à profiter de ce droit dans le secteur public. Ils ne sont par contre que 13% des chômeurs à demander ce droit et seulement un tiers des travailleurs indépendants.

L'âge est par ailleurs un critère non négligeable. Ainsi passé 35 ans, ils sont moins nombreux à demander ce congé et passé la quarantaine, seulement 60% des pères optent pour ce repos. Par ailleurs, les rapporteurs de l'enquête précisent que "Si près de trois pères sur quatre prennent un congé de paternité pour un premier enfant, ils ne sont plus que deux tiers à l’avoir pris à partir du troisième enfant". Enfin ce recours au congé de paternité est aussi plus rare lorsque la mère est au foyer (59%) que lorsqu'elle travaille elle aussi (76%).

Partager cet article