Plus de 10.000 Islandais prêts à héberger des réfugiés syriens

Par , publié le
International Des migrants protestent contre l'évacuation de la gare internationale de Budapest, le 1er septembre 2015, en Hongrie
Des migrants protestent contre l'évacuation de la gare internationale de Budapest, le 1er septembre 2015, en Hongrie

Une intellectuelle islandais a lancé un appel à la population de l'île pour que son pays accueille davantage de réfugiés syriens. Près de 12.000 de ses compatriotes se sont mobilisés sur les réseaux sociaux.

Le conflit en Syrie envoie chaque jour sur les routes des milliers de Syriens qui tentent de fuir les combat et essaient de trouver refuge en Europe. La situation est tellement chaotique qu'en Hongrie, les autorités ont décidé de fermer momentanément la gare de Budapest, littéralement prise d'assaut par des réfugiés.

A LIRE AUSSI - HONGRIE. Crise migratoire : chaos à Budapest, afflux record en Autriche et Allemagne

L'Islande, le pays le plus éloigné géographiquement du conflit, avait proposé d'accueillir sur son territoire 50 Syriens pour une durée de 2 ans. Un chiffre qui peut paraître insignifiant face à l'ampleur de la diaspora syrienne : on estime que plus de 4 millions d'habitants ont fui leur pays.

Une lettre pour que l'Islande accueille davantage de réfugiés syriens

Face à cette annonce des autorités islandaises, l'auteure et professeure Bryndís Björgvinsdóttir a rédigé une lettre ouverte à la ministre des Affaires sociales. "Je souhaite recevoir un permis de résidence et de travail, ainsi qu'un numéro d'identification et des droits humains de base pour cinq Syriens", précisant qu'elle connait une personne "qui peut les loger et leur donner à manger". Elle est également prête à payer le billet d'avion.

Elle a ensuite invité ses compatriotes à faire de même : "l'objectif est de montrer au gouvernement que la volonté existe". Pour elle, "les réfugiés sont des ressources humaines, de l'expérience et des compétences".

Des milliers d'Islandais proposent leur aide pour accueillir des réfugiés

Son appel n'est pas resté lettre morte. Sur les réseaux sociaux, près de 12.000 Islandais se mobilisent se proposant d'héberger, nourrir ou apporter un soutien logistique pour accueillir davantage de réfugiés syriens. Une page Facebook a également été créée pour que le pays revoit son chiffre et accueille 5.000 réfugiés. Plus de 8.000 personnes soutiennent déjà ce groupe.

Face à cette mobilisation, la ministre des affaires sociales a pris la parole et a annoncé que le nombre de réfugiés accueillis sera revu, sans donner plus de détails. La ministre a lancé un appel pour aider les nouveaux arrivants : "Un logement inoccupé, une location gratuite, des personnes prêtes à travailler comme volontaires".

Le Premier ministre islandais a égalemen réagi. Il envisage la création d'un comité spécial "composé de ministres, chargé de discuter le problème et d'évaluer dans quelle mesure les Islandais peuvent répondre [à l'afflux de réfugiés], de quelle façon nous pouvons contribuer du mieux possible".

Crédits photos : © AFP ATTILA KISBENEDEK

Partager cet article

Pour en savoir plus