Planning familial : une YouTubeuse va transformer ses détracteurs en donateurs

Par , publié le | modifié le
France
La YouTubeuse Klaire Fait Grr

Suite aux commentaires insultants reçus de par sa prise de position sur le Planning familial, une YouTubeuse a eu l'idée de constituer un recueil rassemblant les retours lse plus blessants et de reverser les bénéfices de sa vente au Planning familial.

Quand l'éventualité d'au moins une victoire du Front national (FN) aux élections régionales était encore émise, la candidate FN en région PACA Marion Maréchal-Le Pen avait alors signifié son intention de faire supprimer les subventions accordées au Planning familial si jamais elle était élue.

La députée du Vaucluse considérait ainsi que ce planning impliquait "des associations politisées [véhiculant] une banalisation de l’avortement". Suite à cette annonce, la YouTubeuse Klaire Fait Grr avait publié une vidéo dans laquelle elle s'opposait au projet de Mme Maréchal-Le Pen, en expliquant entre autres l'intérêt du planning familial.

Commentaires sexistes sur le Planning familial : Klaire Fait Grr va en rassembler dans un recueil

Et si des internautes ont approuvé la prise de position de la jeune femme, cette dernière aura également récolté un certain nombre de commentaires assez peu respectueux. Suffisamment nombreux pour qu'ils lui motivent une idée, rapportée par Rue89 : "Publier les pires de ces commentaires sous forme de recueil papier, vendre ce recueil et verser les bénéfices… au Planning familial."

Un Ulule à l'objectif déjà rempli

La YouTubeuse a donc lancé un projet sur le site de financement participatif Ulule, projet qui a, à l'heure actuelle, déjà largement excédé le seuil à atteindre pour lancer sa concrétisation. La jeune femme explique l'origine de la démarche : "La réaction des gens [ndlr : à sa vidéo] a été assez forte, je crois qu’ils étaient plus choqués que moi, et j’ai reçu beaucoup de messages de soutien, comme si les gens avaient besoin de compenser ce torrent de caca. C’est parti de là." Mais il ne sera pas question d'afficher l'identité des commentateurs dans ce livret : "Ce n’est pas les gens que je veux dénoncer, je veux dénoncer la parole, la violence ignoble de cette parole qui se répand sans scrupule." Et quand on lui demande si ce projet ne donnerait peut-être finalement pas un peu trop d'importance à cette catégorie d'internautes, Klaire Fait Grr semble évoquer un mal nécessaire : "Dans un sens, je crois qu’il faut donner de l’importance à ces mots, au sens où les braquer sous les projecteurs c’est remettre en lumière leur violence. Publier ces trolls, c’est les afficher, dans les deux sens. Au sens classique, et au sens où ils s’'affichent', ils se collent la honte à eux-mêmes."

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article