Plan "France très haut débit" : la fibre optique, un surcoût de 15 milliards d'euros

Par , publié le
Web
Des câbles de fibre optique.

La Cour des comptes épingle le plan, jugé hors délais et hors coûts. Le déploiement de la fibre optique devrait coûter 35 milliards d'euros au lieu des 20 prévus.

Très cher plan "France très haut débit" ! La Cour des comptes dénonce un dérapage de 15 milliards d'euros de plus que quand François Hollande avait lancé le projet en 2013.

Le but : 35 millions de locaux raccordés

Dans 5 ans, il est prévu que 35 millions de locaux, autant des entreprises que des foyers, bénéficient du déploiement de la fibre optique. Mais le retard est grand, la hausse des dépenses important, et ils sont autant dus aux opérateurs privés qu'à l’initiative et le financement des collectivités territoriales.

Les causes de ce dérapage sont doubles. D'un côté, "France très haut débit" n'a pas tenu compte des coûts liés au raccordement final, par les collectivités, des abonnés à la fibre optique en zone rurale. Résultat : 4,5 milliards d'euros supplémentaires à la facture. De l'autre, le retard pris justement dans ces zones, car étant les moins rentables. Quant aux zones urbaines, ce sont les opérateurs privés qui gèrent la couverture.

Ce que préconise la Cour des comptes

Pour les Sages, il ne faut pas attendre avant de mettre à jour les objectifs, dans le but de mieux prendre en compte les technologies alternatives à la fibre optique (qu ireprésentent 80% du budget) jusqu’à l’abonné, pour construire un "mix technologique" moins coûteux.

Notre pays a fait le choix de mettre en avant la construction de réseaux en fibre optique jusqu’à l’abonné, car ils sont performants. Cepdendant pour la Cour, d’autres solutions moins onéreuses offrent la possibilité d’apporter du "haut voire du très haut débit à des conditions de qualité satisfaisantes". Et ce, grâce entre autres aux avancées technologiques du réseau existant en cuivre ou via le satellite.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article