Pilule du lendemain : l'accès scolaire simplifié

Par , publié le
Santé Contraception d'urgence, ou pilule du lendemain.
Contraception d'urgence, ou pilule du lendemain.

La pilule du lendemain va désormais voir son accès simplifié dans les collèges et lycées français, conformément à un décret récemment publié de la ministre de la Santé Marisol Touraine.

Comme le stipule un décret notamment signé par la ministre de la Santé Marisol Touraine et publié samedi au Journal Officiel, il va désormais être plus facile pour les infirmières scolaires de délivrer la pilule du lendemain dans les collèges et lycées.

Jusqu'à il y a peu, il était par exemple requis que les élèves faisant une telle demande soient en situation de "détresse". Le décret daté du 26 mai 2016 supprime cette condition, ce qui, comme indiqué par le ministère dans un communiqué, "permettra de réduire les délais d’accès à la pilule du lendemain et de faciliter le recours à celle-ci dans les établissements du second degré".

Collèges et lycées : un décret simplifie l'accès à la pilule du lendemain

De plus, les jeunes filles de moins de 15 ans bénéficient désormais d'une gratuité des moyens de contraception. Le ministère précise que "la délivrance de ces derniers en pharmacie est confidentielle pour celles qui le demandent. Cette mesure a permis de faciliter l’accès des mineures à la contraception et vise à réduire le nombre de grossesses non désirées chez les jeunes filles".

Concernant les consultations ou les examens de biologie se rapportant à la contraception, il n'est également plus nécessaire d'avancer les frais remboursés par la Sécurité sociale. Signalons de même le passage à une contraception d'urgence gratuite pour les étudiantes ainsi qu'une baisse de 5% de la TVA sur les préservatifs.

Contraception d'urgence : gratuite pour les étudiantes

Par la mise en place de ce dispositif, le ministère de la Santé entend permettre une contraception d'urgence plus sereine : "Protéger notre jeunesse, c’est aussi, en matière de sexualité, faciliter l'accès à la contraception d'urgence. Chaque jeune doit savoir que la porte de l'infirmerie scolaire lui est ouverte sans avoir à se justifier".

La pilule du lendemain est un comprimé s'administrant après un rapport à risque et ce quel que soit le moment du cycle, au mieux dans les douze heures suivant l'acte, et au plus tard dans les trois/cinq jours selon la marque du comprimé.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus