Philippines : Un marine américaine reconnu coupable du meurtre d’une transgenre

Par , publié le
International
Joseph Scott Pembertton

Joseph Scott Pemberton a été reconnu coupable du meurtre par noyade de Jennifer Laude, une transgenre de 26 ans.

Joseph Scott Pemberton a été reconnu coupable du meurtre d’une transgenre philippine. La décision du tribunal a finalement tranché. Ce marine américain encourt maintenant entre 6 ans et 12 ans de prison pour le meurtre de Jennifer Laude. Lors de son procès en mars dernier, il a avoué avoir plongé la tête de Jennifer Laude dans des toilettes.

Pour sa défense, l’homme avait assuré qu’il pensait qu’elle était encore vivante alors qu’il quittait les lieux du crime, refusant du coup de plaider coupable. Son avocat, a de son côté déclarer à la cour, que Jennifer Laude était inconsciente mais respirait encore. Au moment où Pemberton était sorti de la chambre d’hôtel, Jennifer Laude était toujours vivante selon le plaidoyer de l’avocat.

Jennifer Laude, retrouvée nue contre la cuvette des toilettes

Le Marine américain avait suivi la victime dans le but d’avoir une relation sexuelle avec elle. Découvrant alors qu’il s’agissait d’une transgenre, Joseph Scott Pemberton s’est violemment emporté jusqu’à agresser la victime. Décrit par son avocat, comme quelqu’un de très religieux, et très pacifiste, Pemberton se serait senti "violé" selon les termes de l’avocat.

Il avait rencontré Jennifer Laude en octobre 2014, alors âgée de 26 ans, et auparavant connue sous le nom de Jeffrey. C’est un employé de l’hôtel qui avait donné l’alerte en voyant sortir Pemberton seul. Jennifer Laude a été retrouvée nue "appuyée contre la cuvette des toilettes".

Des marques de strangulation sur Jennifer Laude

Les premiers résultats de l’autopsie montraient que Jennifer Laude avait des marques de strangulation sur le cou, et une présence d’eau dans les poumons. Dans la chambre d’hôtel, se trouvait également des préservatifs usagés. Quelques jours après le meurtre, de nombreuses manifestations avaient été organisées devant l’ambassade des Etats-Unis aux Philippines, pour obtenir justice pour Jennifer.

Crédits photos : capture d'écran youtube

Partager cet article

Pour en savoir plus