Pétrole : accord Moscou-Ryad pour stabiliser le marché

Par , publié le
Énergie Photo d'illustration. Une plateforme pétrolière.
Photo d'illustration. Une plateforme pétrolière.

La Russie et l'Arabie saoudite ont signé un accord en marge du G20 pour une coopération visant à soutenir les cours.

Alors que le G20 se termine aujourd'hui, Moscou et Ryad ont réuni un groupe de travail qui a pour but de de recommander un ensemble de mesures et d'initiatives pour soutenir les cours du pétrole.

Pétrole : un gel de la production peut être envisagé

Les deux ministres de l'Energie concernés ont indiqué dans un document commun que plusieurs hypothèses avaient été mises sur la table. Parmi elles, un gel de la production. Mais pour le Saoudien Khaled al-Faleh, "Il n'est pas nécessaire actuellement de geler la production. Nous avons encore le temps pour une telle mesure".

En avril dernier, l'Iran n'avait pas souhaité s'associer à ces deux premiers producteurs mondiaux pour un éventuel recours du gel de la production. Pour le troisième producteur, il s'agit plutôt d'augmenter les exportations pour profiter de la fin des sanctions internationales à son encontre.

Le marché n'a pas manqué de réagir

Même avant cette déclaration commune, le marché pétrolier s'est agité, montrant un bondissement des indices mondiaux de 5%. Mais après l'annonce dont nous venons de parler, et sans que rien de vraiment tangible n'ayant été décidé, les prix sont revenus à la normale. Depuis le mois d'avril, et notamment avec la prise de position inverse de l'Iran vis-à-vis de l'Arabie saoudite, le cours du baril ne parvient pas à dépasser les 50 dollars.

Les deux pays ont aussi fait l'annonce d'une nouvelle réunion le mois prochain dans la capitale russe. Il s'agira, pour le groupe de travail, de présenter "des recommandations concernant les mesures et les actions communes à prendre pour garantir la stabilité et prédictibilité du marché".

Crédits photos : think4photop / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus