Permis de conduire : un meilleur taux de réussite en zone rurale

Par , publié le
Société Le coût du permis de conduire peut atteindre jusqu'à 2.600 euros si on ne l'obtient pas du premier coup
Le coût du permis de conduire peut atteindre jusqu'à 2.600 euros si on ne l'obtient pas du premier coup

Selon une étude d'Auto-Plus, les candidats au permis de conduire qui habitent en zone rurale auraient plus de chance de réussir l'examen de conduite.

Existe-t-il des inégalités départementales en matière d’obtention du permis de conduire ? Si nous n’en sommes pas encore à nous poser ce type de question, il semble évident qu’il est plus simple de passer l’épreuve de conduite en rase campagne que dans une grande ville aux heures de pointe.

Un constat validé par le magazine Auto Plus qui vient de dévoiler une enquête sur le taux de réussite au permis de conduire selon le département.

60,2 % de réussite

L’an dernier, 1,4 million de candidats se sont présentés à l’examen du permis de conduire pour un taux de réussite de 60,2 %. Dans le détail, les hommes ont un taux de réussite de 64,6 % contre 54,7 % pour les femmes.

Les candidats les plus jeunes sont également les plus aptes à réussir, car plus d’un tiers des jeunes de 18 ans ont décroché leur permis, un taux qui passe à 14,7 % à 19 ans. La conduite accompagnée permet de mieux réussir à l’examen plus jeune. Mais c’est en se penchant sur les taux de réussite en fonction du département que les disparités sautent aux yeux.

Les zones rurales favorisées

Selon Auto-Plus, Saint-Pierre-et-Miquelon est le département qui offre le meilleur taux de réussite avec 78,5 %, suivent la Lozère (75,9 %), les Hautes-Alpes (74,1 %) et les Alpes-de-Haute-Provence (73,3 %).

A contrario, Paris et le Rhône avec 47 %, la Guyane (42 %) et la Guadeloupe (39 %) ferment la marche de ce palmarès. De mauvais chiffres qui s’expliquent par la densité de la circulation dans ces départements, sauf pour la Guyane où ce mauvais résultat s’expliquerait surtout par le nombre de personnes étrangères ne maîtrisant pas suffisamment le français qui passent l’examen.

Crédits photos : © ARCHIVES/AFP/Archives Mychele Daniau

Partager cet article