Le PDG de Daimler impressionné par les voitures d’Apple et Google

Par , publié le
Transports Le logo de Daimler
Le logo de Daimler

Le PDG de Daimler regarde de près les progrès d’Apple et de Google en matière de véhicules autonomes.

Le groupe Daimler fait autorité dans le domaine de l’automobile traditionnelle et on ne présente plus la marque Mercedes, fleuron du savoir-faire allemand en la matière. Toujours à la pointe de l’innovation, notamment en matière de technologie embarquée, la marque à l’étoile voit arriver dans son sillage des petites nouveaux venus tout droit de la Silicon Valley.

Le PDG du groupe Daimler, Dieter Zetsche, en visite dans la fameuse vallée de la high-tech en Californie, a profité de son passage sur place pour vanter les mérites des véhicules développés actuellement par Apple et Google.

« Apple et Google font du bon travail »

Dieter Zetsche a profité de son voyage pour rencontrer 70 dirigeants californiens, dont ceux de Google et Apple pour voir où en étaient les deux géants américains dans leurs recherches en rapport avec l’automobile.

Les technologies développées à Mountain View et à Cupertino n’ont pas manqué de faire réagir le PDG de Daimler. « Notre impression a été que ces sociétés peuvent faire plus et en savent plus que ce que nous avions présumé jusqu’à présent. Dans un même temps, elles ont plus de respect pour ce que nous avons accompli que ce que nous pensions », a-t-il déclaré au journal allemand Welt am Sonntag relayé par Reuters.

Une collaboration avec les géants du web ?

Dieter Zetsche a également profité de cette rencontre pour discuter un peu « affaires » avec certains dirigeants de la Silicon Valley. Alors qu’en 2015, il disait qu’il n’avait « pas peur de la concurrence d’Apple », il serait désormais prêt à signer quelques partenariats juteux. « Il y a eu des discussions concrètes et je ne dirai rien de leur contenu », a précisé le PDG de Daimler.

En attendant, Apple et Google continuent le développement de leurs véhicules autonomes qui ont déjà parcouru des millions de kilomètres. À terme, on peut imaginer que des marques comme Mercedes puissent s’offrir l’algorithme de conduite autonome des géants du web pour les intégrer dans leurs futurs modèles.

Crédits photos : Daimler

Partager cet article