Pays-Bas : des recruteurs de djihadistes condamnés à de la prison

Par , publié le
International
Un djihadiste (photo d'illustration)

Des recruteurs de djihadistes ont été condamnés hier, par un tribunal d'Amsterdam, à des peines de prison ferme allant jusqu'à 6 ans. Huit hommes et une femme ont été condamnés.

Les Pays-Bas s'en prennent aux recruteurs de djihadistes ainsi qu'à ceux appelant à commettre des actes de terrorisme. Le tribunal a hier condamné à des peines exemplaires des membres d'un groupe qui opérait surtout via les réseaux sociaux.

Des peines exemplaires pour des recruteurs de djihadistes

Alors que le procureur avait demandé des peines allant jusqu'à 7 ans d'incarcération, les juges ont finalement condamné à six ans de prison Azzedine Choukoud, le chef du groupe, âgé de 33 ans ainsi que deux autres accusés qui ont été jugés par contumace car se trouvant actuellement en Syrie.

D'autres membres du groupe ont été condamnés à des peines plus clémentes du fait de leur moindre rôle dans le groupe. Une femme ayant publié sur les réseaux sociaux des messages incitant à rejoindre l'Etat Islamique a elle été condamnée à 7 jours de prison.

Une organisation aux méthodes bien rôdées

Selon le juge Rene Elkerbout : "l'organisation criminelle avait pour but d'encourager et de recruter des +frères+ pour voyager en Syrie". Il a par ailleurs estimé que le groupe finançait aussi les candidats au djihad. Les méthodes employées par le groupe consistaient en un "processus constant de maturation idéologique" qui avait pour cible des jeunes vulnérables, généralement issus de banlieues pauvres. Les réseaux sociaux étaient le terrain de chasse préféré du groupe qui disposait d'une page Facebook.

Selon l'avocat du groupe, les peines sont : "très, très sévères" et il parle d'une "forte probabilité" de faire appel. Les condamnés avaient joué la carte de l'innocence, se défendant au nom de la liberté de religion et de la liberté d'expression. Selon un porte-parole du parquet : "Cette affaire va servir de jurisprudence". Selon les services hollandais de lutte contre le terrorisme, il y aurait au moins 220 personnes qui auraient quitté le pays pour rejoindre l'Etat Islamique en Syrie. Seulement 40 seraient revenues et 42 auraient été tuées.

Crédits photos : Oleg Zabielin/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus