Patrons de TPE : une écrasante majorité opposée à Hollande

Par , publié le
Politique
François Hollande dans l'émission politique de France 2 "Dialogues citoyens" du 14 avril 2016.

Un récent sondage Fiducial Ifop révèle que 92% des dirigeants de TPE sont mécontents de l'action de France Hollande, principalement sur les incitations à la création d'entreprise.

Les patrons de TPE (très petites entreprises) apparaissent majoritairement opposés au président de la République et à son action. C'est ce qui ressort d'un récent sondage conduit par Fiducial Ifop du 11 au 26 avril 2016 pour le compte de Sud Radio et de Public Sénat.

Les sondés, 1.002 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés, sont ainsi 92% à avoir exprimé leur mécontentement relatif à l'exécutif. Une proportion semblable considère que François Hollande n'a pas tenu les engagements pris durant sa campagne de 2012.

Hollande : 92% des patrons de TPE mécontents de son action

Cité par Boursorama, l'institut Ifop indique que "le président de la République n'a pas su convaincre les TPE dans les domaines qui les concernent le plus, à savoir les incitations à la création d'entreprise (20% de jugements positifs), la croissance et l'attractivité de la France (15%), la fiscalité (13%), le pouvoir d'achat (9%) et l'emploi (7%)".

Et comme pour ne rien arranger, ces patrons affichent un certain pessimisme pour l'avenir. 81% ne fondent ainsi que peu d'espoir quant au devenir de la France, quand 58% n'envisagent pas un futur radieux pour leur propre activité.

Présidentielle 2017 : une candidature rejetée à 88%

Conséquence logique de ces résultats, 88% des dirigeants de ces très petites entreprises ne souhaitent pas que François Hollande se représente en 2017. Selon l'enquête, c'est l'actuel ministre de l'Économie Emmanuel Macron qui remporte les faveurs des sondés (50%) du côté de la gauche. Suivent le Premier ministre Manuel Valls (12%), la maire de Lille Martine Aubry (7%), et François Hollande arrive juste derrière avec 6% des intentions de vote, devant Benoît Hamon et Arnaud Montebourg.

Chez la droite, la figure qui se détache devant est celle du maire de Bordeaux Alain Juppé (40%), François Fillon (21%) et Nicolas Sarkozy (17%) semblant se disputer pour l'heure la place de second. Le député de l'Eure Bruno Lemaire récolte pour sa part 10% des suffrages quand le député de Seine-et-Marne Jean-François Copé en est crédité de 2%.

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article

Pour en savoir plus