Le patron de Free s'offre un hôtel particulier à 31.5 millions d'euros

Par , publié le
France L'hôtel Coulanges Place des Vosges à Paris. Capture d'écran de Google Street View.
L'hôtel Coulanges Place des Vosges à Paris. Capture d'écran de Google Street View.

Xavier Niel, le fondateur historique de Free, s'est offert le prestigieux hôtel Coulanges d'une superficie de 2300 m2 sur la place des Vosges à Paris.

Bâti en 1607, le prestigieux hôtel Coulanges avait été construit par Philipe premier de Coulanges, le secrétaire du roi Louis XIII. Ce magnifique bâtiment classé monument historique a par le passé notamment vu naître la marquise de Sévigné. Situé en plein cœur du Marais à Paris, la magnifique demeure était cependant restée inoccupée durant quelques années et avait même été investie par le collectif "Jeudi noir" afin de dénoncer le manque de logements. Le squat de ce lieu devenu symbolique pour le collectif avait duré un an.

Le patron de Free s'offre un hôtel particulier chargé d'histoire

En s'offrant l'hôtel Coulanges, le fondateur, vice-président et directeur délégué d'Iliad, la maison mère de l'opérateur de téléphonie et d'Internet Free, s'est offert un cadeau prestigieux et un peu de l'histoire de France. Le célèbre chef d'entreprise possède déjà une réplique du Trianon de Versailles qui se trouve dans le 16ème arrondissement de Paris dans le quartier de la Muette.

L'hôtel Coulanges se fond dans la place des Vosges avec sa jolie façade en brique rouge. Disposant de 2300 mètres carrés et de 15 appartements, cet ensemble exceptionnel de bâtiments avait intéressé différentes fortunes françaises.

Un achat sous conditions

Le prestigieux hôtel était, en 1963, revenu à Béatrice Cottin qui avait alors lancé d'onéreux travaux de rénovation. Les travaux ont souvent été interrompus par manque d'argent ou encore à cause des problèmes avec les architectes successifs. Lorsque Béatrice Cottin était entrée en maison de retraite, l'hôtel était resté inoccupé. A la mort de cette dernière, ses enfants, ne pouvant payer les droits de succession, ont été contraints de vendre la prestigieuse demeure.

Lors de l'achat, Xavier Niel a dû se résoudre à accepter certaines conditions imposées par les héritiers soucieux de l'utilisation qui sera faite de la demeure de leur mère. Ainsi, le nouvel acquéreur s'est engagé à ne pas diviser le domaine et à le conserver dans son patrimoine pour une durée minimale de 15 années. Enfin, le nouveau propriétaire a dû s'engager à réaliser un "Espace Béatrice Cottin" en mémoire de l'ancienne propriétaire qui avait consacré l'essentiel de sa vie à cet hôtel.

Partager cet article

Pour en savoir plus