Paroles anti-policiers : Bernard Cazeneuve porte plainte contre le rappeur Jo Le Pheno

Par , publié le
Société Cazeneuve attaque le rappeur Jo Le Pheno
Cazeneuve attaque le rappeur Jo Le Pheno

C'est un clip qui ne passe pas ! Publié sur Youtube, le clip "Bavure" du rappeur Jo Le Pheno est selon le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve un appel à la violence contre les policiers. Des syndicats de police vont également porter plainte.

"Où sont les condés ? On va les taper ; trop de nos frères sont partis à cause d'une bavure policière, leur donner du respect, éviter. Sans hésiter, il faut les fumer ; Les condés, c'est des petits c*** qui méritent de se faire plomber ; Je pisse sur la justice et sur la mère du commissaire ; Il faut se défouler sur la flicaille"…
Par ces quelques phrases, le ton est donné. Des paroles intolérables selon le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et les syndicats de police.
Méconnu du grand public, le rappeur Jo Le Pheno est désormais dans la ligne de mire de la justice.

Bernard Cazeneuve porte plainte pour "haine anti-flic"

Suite à des demandes d'action en justice de plusieurs syndicats de police, Bernard Cazeneuve a porté plainte pour "haine anti-flic" la semaine dernière envers Jo Le Pheno.

Dans un communiqué de presse, plusieurs syndicats policiers expliquent qu'"A l'heure où la France est en guerre contre le terrorisme et que les policiers sont mobilisés sur tous les fronts, il est inacceptable d'entendre des menaces et des appels aux meurtres de policiers", d'autant plus que dans le clip sont filmés des "policiers identifiables" sans aucune permission de ces derniers.

Jo Le Pheno rappeur originaire du XXe arrondissement de Paris

Sur son compte Facebook Jo Le Pheno a tenu à répondre à Bernard Cazeneuve. Extraits de son message :
"Depuis hier, je vois mon nom et mon morceau "Bavure" ressortirent dans des articles de sites d'informations comme BFMTV.com , ledauphine.com et même ce matin à la télévision sur LCI ou BFM TV. On me reproche d'avoir réalisé un clip incitant à la haine et de mettre en danger la police française. Des syndicats de police (SCSI-CFDT, Alternative CFDT) portent même plainte contre moi et souhaitent que ma vidéo soit retirée de toutes plateformes de visionnage....
À toutes ces personnes que "Bavure" dérange aujourd'hui je dirais :
Mon morceau est remplie de mots durs et "violents" , des paroles choquantes mais avec une vérité pure. Avec mes lyrics, je dénonce tous ces actes proférés, toutes ces bavures policières que nous subissons chaque jour et qui restent très souvent des injustices car les responsables ne sont jamais punis. Je signale toutes ces pauvres vies prises par les forces de l'ordre Française, toutes ces morts "mystérieuses" à la suite d'une arrestation qui n'ont jamais trouvé de coupables.
NON, mon clip n'est pas juste "anti-flic" comme les médias veulent le faire paraître. Mais Il est bien contre quelque chose, cette police qui se permet de gazer des innocents, de frapper des personnes déjà soumises ou d'étouffer des individus qui sont déjà menottés. Quels sont leurs droits ? Une insigne n'a jamais donné le pouvoir de tuer des innocents et j'entends par là "qui ne menacent pas la vie d'autrui".
Mon clip représente cette minorité qui n'en peut plus d'être stigmatisée chaque jour sans aucune raison persécuté par des contrôles incessants et injustifiés et ses abus de forces (…)".

 

Crédits photos : capture vidéo clip Bavure

Partager cet article

Pour en savoir plus